Doit-on redouter de futures coupures d'électricité et d'internet ?

Doit-on redouter de futures coupures d'électricité et d'internet ?

Suite à la menace d'une pénurie d'énergie pendant cet hiver 2022, le gouvernement envisage de mettre en place un dispositif visant à économiser l'électricité. Suite à cela, les opérateurs télécoms s'inquiètent d'éventuelles coupures d'électricité ponctuelles. Ces dernières auraient pour but de soulager le réseau électrique. Par conséquent, les réseaux de télécommunication, et donc Internet, en seraient fortement impactés.

Cette pénurie d'électricité fait suite à l'invasion russe en Ukraine. L'Europe a depuis beaucoup de mal à s'approvisionner en électricité. La Première ministre, Elisabeth Borne, confirme que des « délestages » pourraient être envisagés par des coupures ponctuelles et ciblées. On sait déjà que, dans nos domiciles, le simple fait de débrancher temporairement le WiFi, par exemple, permettrait de faire des économies d'énergie.

Les pics de consommation d'électricité en hiver pourraient donc donner suite à des coupures de courant sur le principe du "délestage tournant". Elisabeth Borne explique qu'il y aurait alors des coupures d'électricité de moins de 2 heures par quartier. C'est ainsi que des perturbations sur les réseaux fixe et mobile pourraient être attendues pendant l'hiver. L'essentiel du problème concerne les communications d'urgence. En effet, 95 % de ces dernières utilisent les relais mobiles qui, sans électricité, ne fonctionneraient pas.

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) plébiscite le retour du télétravail pour faire baisser les consommations d'énergie liées aux transports et au chauffage des grandes structures. Mais Liza Bellulo, secrétaire générale de Bouygues Télécoms et présidente de la Fédération française des Télécoms, s'inquiète alors des conséquences qu'auraient les coupures internet sur cette forme de travail à domicile.

À la place de ces coupures d'électricité, les opérateurs télécoms préconisent d'accroître le déploiement de technologies comme la fibre optique. Cette dernière est beaucoup moins énergivore que le cuivre de l'ADSL. Thomas Reynaud, directeur général d'Iliad, la maison-mère de Free, considère ridicule d'avoir deux réseaux télécoms. Le réseau ADSL, mis en place dans les années 1970, sera d'ailleurs démantelé dans les années à venir par Orange.

Enfin, sachez que la 5G, qui s'installe progressivement sur le territoire, est beaucoup moins énergivore que la 4G. Elle consomme moins d'énergie pour se connecter aux stations que l'ancien réseau. Cependant, il est nécessaire de trouver une solution au problème de la pénurie actuelle, assez rapidement. Car si la fibre et la 5G sont très intéressantes, cela reste des dispositifs à long terme.

Pour celles et ceux que les coupures d'électricité rebutent au plus haut point, il ne vous reste plus qu'à profiter de panneaux solaires pour générer votre électricité ou bien à vous équiper de bougies !

Par

Publié le