Un logement encombré peut vite vous déprimer

Parfois, pour se sentir mieux à l'intérieur de soi, il faut installer le bien-être dans son environnement, dans sa maison. Mettre de l'ordre dans son espace de vie pour mieux entendre ses propres pensées. Étape par étape, avec la bonne méthode, votre session de rangement peut se transformer en thérapie.

Un logement encombré peut vite vous déprimer

Un appartement en laisser-aller, l'impossibilité de retrouver un vêtement le matin, un océan de papiers qui déborde des tiroirs… l'envie de tout laisser tomber. Un chez-soi mal organisé, ça peut déranger le moral, encombrer les pensées, inviter le stress.

Pourtant, la maison doit offrir une sensation de sécurité et de confort. Si vous ne vous sentez plus bien chez vous, ou à l'intérieur de vous, il est possible que votre environnement en soit la cause, ou le futur remède de vos maux.

Ranger son salon et son esprit

En triant votre logement, c'est aussi votre vie que vous organisez. En jetant des objets, vous vous débarrassez des pensées négatives, des attachements inutiles, des temps révolus. Vous laissez le passé derrière pour vous concentrer sur ce dont vous avez besoin aujourd'hui et maintenant. Par exemple, cette vieille lampe qui vous semble horrible, mais qui vous rappelle votre première année de vie indépendante ? Au placard ! Remplacez-la par des rubans LED (sans effet pointillé, c'est bien plus joli), comme on en trouve chez Boulevard des leds.

En libérant de l'espace et en vendant ce qui ne vous plait plus, vous accueillez la nouveauté dans votre logement, mais aussi dans votre vie. Car le nettoyage va au-delà de la surface entre vos murs, il s'immisce dans vos pensées et votre état de santé mentale. Des zones du cerveau s'activent lorsque vous êtes en mouvement. Vous avez la sensation d'avoir le contrôle sur votre environnement, et non le contraire. Vous prenez une succession de décisions, vous êtes actif, vous n'avez plus peur de changer ce qui ne va pas.

Et une fois que c'est terminé, vous entamez une nouvelle routine au milieu des objets qui vous plaisent vraiment, que vous jugez vraiment nécessaires, qui se trouvent à la bonne place. Une nouvelle vie claire, légère, plus libre.

Une méthode pour une attaque stratégique

D'abord, il s'agit de planifier son attaque, choisir sa stratégie. Les spécialistes du désencombrement conseillent d'y aller petit à petit. Choisir un moment opportun de la journée, commencer par les objets usuels, décider sa méthode : pièce par pièce ou catégorie par catégorie (vêtements, jouets, livres). Pensez à directement fixer une place à chaque chose, et dès que vous l'avez en main, allez jusqu'au bout de votre entreprise : posez-la où vous aimeriez la trouver à l'avenir.

femme décorant son salon

Puis, il faut mettre en place sa méthodologie. Pour savoir ce qui est à garder et ce qui doit être jeté, vous pouvez choisir de vous poser une série de questions pratiques : ai-je besoin de cet objet ? À quelle fréquence est-ce que je l'utilise ? Est-il encore fonctionnel ? Ou alors, vous pouvez opter pour une approche dictée par l'intuition : conservez les objets qui vous rendent heureux, mais éliminez ceux qui suscitent des émotions négatives en vous, ou qui vous sont indifférents.

Voici encore une manière d'aborder le rangement : sélectionner trois critères qui doivent être remplis par l'objet pour gagner le droit de rester chez vous. Exemple pour un fauteuil : il doit être dans les tons de l'appartement, il doit être design, il doit avoir l'air neuf.

Une bonne visualisation avant un grand rangement

Visualisez votre vie sans tout cet encombrement. Comprenez les raisons de vos démarches et pensez aux changements qu'elles vont engendrer. Réjouissez-vous. Surtout, ne percevez pas le processus comme une corvée. Prenez des pauses, n'essayez pas de tout finir en un jour, c'est impossible. Vous n'êtes pas obligé de tout faire seul, les membres de votre famille peuvent devenir quelques paires de main en plus pour vous aider et rendre le moment plus amusant.

En associant des émotions positives à cette période de changement, vous continuerez à avoir envie de garder votre espace propre. Vous transformerez le nettoyage en habitude agréable, en une session de thérapie.

Par

Publié le

A lire ailleurs