Lessive liquide ou en poudre ? Ce qu'il faut savoir

Voilà une nouvelle curiosité nationale : en France, les lessives liquides ont un grand succès, alors qu'elles sont bien moins efficaces que celles en poudre. Alors, lesquelles faut-il vraiment privilégier ? Entre parfums, allergènes et efficacité, difficile de se frayer un chemin. Une étude comparative lève le voile sur les secrets de nos lessives.

Lessive liquide ou en poudre ? Ce qu'il faut savoir

Cela fait un moment que l'association Que Choisir se penche sur les lessives pour le linge, et notamment sur ce grand dilemme : poudre ou liquide ? En mai 2019, le magazine sortait une étude assez complète, enrichie de tests de performance.

Et le résultat est sans appel : la lessive en poudre serait bien plus efficace que les recettes liquides. Pourtant, en France, on utilise principalement ces dernières.

Une étude scrupuleuse des lessives

Pour boucler son enquête, l'association a testé 25 marques de lessives : 6 poudres, 8 capsules et 11 lessives liquides. Elles ont été passées à la moulinette d'une inspection drastique : efficacité du lavage, respect des couleurs, présence d'allergènes, mais aussi prix à la dose et label écologique. Les 4 meilleures notes ont été attribuées à des lessives en poudre, la première place revenant à "Tandil fraîcheur" de chez Aldi. En bas du classement, on trouve "Persil, bouquet de Provence" en version liquide.

Mais la pire note, en réalité, revient à la lessive faite-maison ! La recette au savon de Marseille fruitée n'a pas convaincu les testeurs, qui ont relevé que les lessives fabriquées soi-même (à partir d'un kit fourni par une boutique spécialisée) lavaient aussi bien… que de l'eau ! Peu efficaces, donc, elles seraient également allergisantes et extrêmement coûteuses.

Le troublant succès des lessives liquides

Face à ce constat, il est légitime de se poser la question : pourquoi les Français aiment-ils autant les lessives liquides ? Il faut se rendre dans n'importe quel supermarché pour comprendre : les bidons y sont légion ! Difficile, parfois, de trouver une boîte de poudre, tant les bouteilles prennent de la place. Reste à savoir (tout comme l'œuf et la poule) si ce nombre répond simplement à la demande ou si la domination de la lessive liquide force le consommateur. Une piste de réponse, toutefois : le marketing est souvent très bien soigné (emballage pratique, noms fleuris…).

Il faut tout de même reconnaître deux qualités à la lessive liquide, qui expliquent peut-être également son succès. Tout d'abord, elles sont bien plus parfumées que les poudres (et un linge qui sent bon le printemps, c'est quand même agréable). Mais surtout, elles respectent mieux les couleurs vives ou foncées. Pratique pour conserver l'éclat de ses vêtements colorés.

Mais ces atouts sont à mettre en balance avec de gros défauts : la plupart des lessives liquides contiennent des substances allergisantes (parfums, conservateurs…), elles maltraitent le linge blanc et leurs performances de lavage sont plutôt médiocres. Pourtant, à ce jour, elles représentent encore 60 % des ventes (contre 10 % pour les poudres).

Le bon choix pour son linge

A l'inverse, les lessives en poudre sont idéales pour le blanc, elles sont efficaces contre les taches et s'avèrent souvent plus économiques. Reste le compromis proposé par les capsules : celles-ci lavent mieux que les liquides, respectent plus les couleurs que les poudres et maintiennent même l'éclat du blanc. Un choix acceptable si l'on est pas trop sensibles aux allergènes. Dans cette gamme, le classement de Que Choisir recommande les marques "Formil, duo poweractif" (de chez Lidl) et "Le Chat, expert duo-bulles".

Si vous voulez vraiment continuer à utiliser des lessives liquides, sachez que l'étude a donné les meilleures notes à "Le Chat sensitive 0%" et "Ecoplanet" (de chez Carrefour). Du côté des poudres, outre le gagnant cité plus haut, le test plébiscite "Le Chat sensitive", "Ariel original" et "U fraîcheur".

A propos de marques, rappelons que le marché est partagé entre 3 grands fabricants : Procter & Gamble à 37% (Dash, Ariel...), Unilever à 25% (Persil, Omo, Skip...) et Henkel à 25% (Le Chat, Mir, Super Croix…). Bizarrement, aucune marque n'a souhaité commenter l'étude publiée.

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs