Bien réussir la pose d'une terrasse en extérieur

Conviviale et très commode pour profiter des beaux jours, une terrasse extérieure habille très simplement un jardin en créant un nouvel espace de vie. Pour autant, son installation est bien plus complexe qu'il n'y paraît et plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Bien réussir la pose d'une terrasse en extérieur

Une terrasse extérieure est un vrai plus pour un jardin, mais son installation n'est pas toujours évidente. Il faut d'abord choisir quel type de terrasse on souhaite poser, puis adopter la bonne technique selon le matériau.

Car les précautions varient selon les matériaux que vous souhaitez utiliser. Et les méthodes de pose diffèrent tout autant, selon que vous rêvez d'une terrasse extérieure en pierre, en carrelage, en bois ou encore en résine.

Terrasse en pierre : attention à la stagnation des eaux pluviales

Si vous avez craqué pour le côté rustique de la pierre, il y a un point très important sur lequel vous devrez faire attention : le bon écoulement des eaux de pluie. En effet, si l'eau stagne sous vos dalles, le gel va finir par les endommager. La solution est de créer une pente de 3% vers une rigole ou un caniveau. Selon votre localisation, il peut aussi être utile d'investir dans des joints de dilatation, car la pierre "respire" au fil des saisons.

Autre conseil : gardez en tête qu'une dalle extérieure de couleur foncée va chauffer sous le soleil. Mieux vaut éviter d'en mettre autour de la piscine donc, vu qu'elles risquent d'être impraticables pieds nus.

Pour le reste, sachez qu'on peut très bien se passer de béton pour poser une terrasse en pierre et opter pour une pose à sec, scellée ou sur plots.

Terrasse en carrelage : l'étanchéité à tout prix

La priorité lors de l'installation d'une terrasse extérieure carrelée est d'en garantir l'étanchéité. Soumis à de fortes contraintes climatiques et thermiques en effet, des carreaux mal étanchéifiés peuvent tout bonnement se décoller, surtout si l'eau trouve le moyen de s'infiltrer en dessous.

Ici, pas de secret : mortier d'imperméabilisation, mortier-colle pour carrelage extérieur et mortier de jointoiement spécial extérieur seront vos meilleurs alliés. Ne pas oublier de créer une pente également (1,5% suffit) et, évidemment, de toujours travailler sur une dalle de béton propre et exempte d'aspérités.

Terrasse en bois : des contraintes mécaniques importantes

Sur une dalle de béton, la structure porteuse d'une terrasse extérieure en bois est faite de petites poutres appelées lambourdes. Sur un sol brut (pelouse, sable, terre, etc.), mieux vaut opter pour une pose de solives sur plots (utilisable également dans le premier cas) ou carrément pour des vis de fondation.

Le plancher sera composé d'un bois de votre choix qui se décline en lames, en dalles ou en caillebotis. Peu importe toutefois son conditionnement, sachez que le bois se dilate et se contracte en fonction des saisons et de l'hygrométrie. Il va donc falloir espacer les poses un minimum pour éviter les désagréments : 3 à 12 mm entre elles et 5 mm de bout à bout.

Ici aussi on n'échappe pas à la règle de la pente (1,5%), à laquelle s'ajoute celle de la circulation d'air (prévoir au moins 45 mm entre la structure et le sol).

Terrasse en revêtement résine : une question de mélange

L'installation d'une terrasse en résine n'est pas aussi contraignante que les précédents matériaux. On peut la couler sur n'importe quelle surface du moment qu'elle est homogène et exempte de fissures.

La principale difficulté réside dans le bon dosage du mélange résine, durcisseur, granulat qu'il faudra maîtriser sous peine de gaspiller la matière première. Et une fois faite, cette préparation doit être posée dans l'heure, sans quoi elle sera trop visqueuse pour être travaillée. La pose demande donc technique et dextérité.

Enfin, il est vrai que la résine est très résistante et drainante (pas de formation de flaques après la pluie), mais il est tout de même conseillé de l'installer sur une déclivité.

Par

Publié le

A lire ailleurs