Bien protéger ses extérieurs en bois avec la lasure

Les bois extérieurs sont soumis à un grand nombre de dégradations. Pour les garder en état et profiter de leur rendu le plus longtemps possible, il n'y a alors pas d'autres choix que de les protéger avec un produit qui préserve leur apparence naturelle, et à ce titre, la lasure est parfaite.

Bien protéger ses extérieurs en bois avec la lasure

Le bois est particulièrement apprécié pour sa chaleur et le cachet authentique qu'il donne à une habitation. Mis à l'extérieur cependant, que ce soit sur une terrasse ou en façade, il est constamment exposé à une multitude de dégradations qui affectent son apparence et sa résistance.

Heureusement, il existe un moyen efficace de le protéger sans le dénaturer : la lasure.


Qu'est-ce que la lasure ?

La lasure est un produit de finition et de protection du bois. Elle peut s'appliquer aussi bien sur du bois neuf que sur du bois à rénover et s'utilise sur des surfaces verticales et inclinées. Comme la lasure est peu résistante à l'abrasion par contre, il n'est pas judicieux de l'employer sur des surfaces en bois planes comme le parquet d'une pergola ou les marches d'un escalier. En effet, les frottements dus aux fréquents passages y auront trop vite raison d'elle.

Ce produit ne contient qu'une faible part de liant, voire n'en contient pas du tout. Une fois évaporé, autrement dit lorsque la lasure a séché, le solvant qu'elle contient ne laisse alors qu'une fine pellicule poreuse qui permet au bois de continuer à respirer alors même qu'il est protégé. Évidemment, le niveau de cette protection dépendra de la qualité de la lasure appliquée. Dans la mesure du possible ainsi, mieux vaut toujours s'orienter vers une lasure professionnelle qui, de toute façon, coûtera à peine plus cher qu'une lasure "grand public". Ultime précaution enfin : se fournir auprès de fabricants expérimentés comme sur www.lasure-prod.com où l'on est assuré de trouver de la lasure pour bois longue durée.

Les différents types de lasure

Il existe deux principaux types de lasure, à savoir les lasures acryliques ou à phase aqueuse, et les lasures glycérophtaliques, également appelées lasures à solvant.

Dans une lasure acrylique, le solvant est remplacé par de l'eau tandis que le liant est une résine acrylique. Cela donne un produit facile à appliquer, peu odorant et qui sèche rapidement : parfait pour une application en intérieur. En revanche, sa durée de vie - 5 ans tout au plus - ne la rend pas vraiment idéale pour l'extérieur.

La lasure glycérophtalique, elle, est à base de solvants organiques. Elle dégage ainsi une odeur incommodante, mais moins qu'un vernis ou une peinture cependant. Résistant bien aux intempéries et avec une durée de vie atteignant les 12 ans, ce type de lasure est conçu pour les extérieurs en bois.

lasure bois

Les avantages de la lasure

Le premier avantage à utiliser de la lasure est qu'elle laisse respirer le bois. Ce dernier est en effet une matière vivante qui a besoin d'échanger avec l'atmosphère pour durer, chose que permet donc la lasure.

Ensuite, la lasure est transparente. Elle ne masque ainsi pas le bois et l'embellit même en faisant ressortir le veinage. Il existe aussi des lasures pigmentées qui vont faire ressortir la couleur du bois coloré, voire lui donner une seconde jeunesse en masquant ses défauts. Le pigment augmente également le pouvoir anti-UV de la lasure que l'on peut encore renforcer en optant pour une finition mate.

Enfin, la lasure protège le bois contre l'eau et l'humidité, la pollution et les rayons ultraviolets tout en empêchant, jusqu'à une certaine mesure, la formation de champignons et de mousses. Pour bénéficier d'une réelle protection toutefois, il est conseillé d'appliquer un traitement fongicide et insecticide sur le bois avant de poser la lasure.

Comment bien appliquer une lasure ?

La lasure s'applique après ponçage du bois et dépoussiérage, qu'il soit neuf ou en rénovation. On commence alors par une première couche que l'on égrènera une fois sèche avant d'en appliquer une seconde. Cela devrait être suffisant, mais si les extérieurs en bois sont soumis à de fortes intempéries, il est alors recommandé d'appliquer une troisième couche de lasure après égrenage de cette deuxième couche.

Certains bois gras, comme le teck, peuvent poser problème, car la lasure accrochera alors moins. Dans ce cas-là, il convient tout d'abord de dégraisser la surface à l'acétone avant la pose.

Par

Publié le

A lire ailleurs