La douleur du chat mesurée avec une échelle de grimaces

La douleur du chat mesurée avec une échelle de grimaces

Le chat est un animal parfois difficile à cerner, qui préfère se cacher quand il souffre et dont les expressions faciales sont assez compliquées à décrypter. En tant que propriétaire d'un félin, on lui prête aisément diverses émotions mais rien ne vous assure que c'est ce que ressent vraiment l'animal.

Pour un vétérinaire, la tâche est encore plus ardue, puisqu'il doit en plus détecter des maladies ou vérifier qu'un chat supporte bien le traitement administré. Si voir que le chat souffre est possible, notamment parce qu'il va rabattre ses oreilles, rentrer la tête dans les épaules et plisser les yeux, mesurer l'intensité de sa douleur restait jusque-là très difficile.

Marina Cayetano Evangelista est une chercheuse brésilienne de l'université de Montréal et sa passion pour les animaux l'a conduite à mener une étude visant à mesurer l'intensité de la douleur féline, en se basant sur leurs expressions faciales. Pour cela, elle a sélectionné 35 chats exprimant de la douleur à divers degrés d'intensité, et elle les a photographiés et filmés pendant plusieurs mois, pour analyser leurs mouvements.

Ensuite, elle a comparé les réactions de ces matous avec ceux de 20 chats bien portants, afin d'en tirer un tableau baptisé Feline Grimace Scale¸ soit l'échelle de grimaces félines. Pour le remplir, l'observateur note de 0 à 2 la réaction selon les critères présents dans le tableau et additionne le tout, une fois son bilan terminé. Plus la note finale se rapproche de 10, plus le chat souffre.

Ce n'est pas une première, puisque des échelles similaires existaient déjà pour les rats, les moutons, les porcs, les furets, les chevaux ou encore les lapins mais c'est une avancée pour le bien-être des chats. Quant à une version canine de cette échelle, elle sera plus compliquée à déterminer, car les morphologies des chiens sont très variables selon la race et qu'il n'est pas possible de se fier à la seule forme d'un museau.

Quoi qu'il en soit, cette échelle de grimaces félines devrait aider les vétérinaires dans leur travail et on ne peut que saluer cette initiative destinée à améliorer le bien-être de nos chers compagnons à 4 pattes.

Par

Publié le

A lire ailleurs