Ma prochaine maison sera sur l'eau

Et si on allait habiter sur l'eau ? Une alternative depuis longtemps viable et peut-être un jour obligatoire tellement la pression du réchauffement climatique et de la surpopulation urbaine est grande. Et si votre prochaine maison était flottante ?

Ma prochaine maison sera sur l'eau

Les premières maisons modernes sur l'eau ont vu le jour à Seattle, aux États-Unis, à la fin du 19ème siècle. A l'époque, elles répondaient à une nécessité économique et donnaient naissance à de grands quartiers lacustres. Dans les années 1960, elles séduisirent même les hippies, mais aujourd'hui, elles sont surtout une alternative au manque de place à terre et à l'inéluctable montée des eaux.

Pourquoi aller vivre sur l'eau ?

Une maison flottante est un hébergement qui réunit toutes les conditions nécessaires pour s'installer confortablement au-dessus de l'eau. Posée sur une plateforme flottante, cette construction va pouvoir danser au rythme des vagues et même, si elle est équipée pour, lever l'ancre et voguer à l'aventure.

Follement bohèmes, les maisons sur l'eau plaisent aux amoureux de la nature et aux romantiques dans l'âme. Elles permettent également de s'affranchir de cette idée de sédentarité qui s'est attachée à toute habitation traditionnelle et grisent par la liberté qu'elles offrent.

A notre époque, d'une manière plus terre à terre, il faut aussi voir les maisons flottantes comme une nécessité : l'eau recouvre environ 70% de la surface de la Terre et avec le réchauffement climatique, ce pourcentage risque fort d'augmenter dans un avenir pas si lointain. S'adapter à la montée des eaux est donc un impératif.

Dans certaines régions, comme à Dubaï avec leur Palm Islands, les hommes ont fait surgir de vastes espaces habitables là où il y avait la mer. Mais dans d'autres pays, comme la Hollande, les maisons sur l'eau sont devenues un véritable art de vivre. En France, la société Aquashell propose des maisons flottantes clé-en-main ou sur-mesure.

Comment flotte une maison ?

Une habitation flottante est composée de deux parties :

> La partie habitable, faite généralement de bois pour le côté écolo, mais surtout pour la légèreté et la résistance à l'eau qu'offre ce matériau.
> Et la partie flottante, composée généralement de flotteurs en polyéthylène et d'une plateforme en aluminium qui va recevoir la maison. En plus d'aider votre maison à flotter, ces deux matériaux vont garantir la stabilité et la résistance de la plateforme. On peut aussi utiliser un flotteur creux en béton qui a ceci d'avantageux qu'il peut être utilisé comme surface habitable.

L'assemblage des deux parties se fait par différents moyens en fonction de la taille de l'habitat flottant et de la société de construction. Pour les petites cabanes par exemple, les deux parties sont construites entièrement en atelier et le tout sera monté en même temps sur l'emplacement choisi. Pour les logements plus volumineux, la plateforme est d'abord posée sur l'eau et la construction de la maison se fait dessus par la suite.

Permis de construire et convention d'occupation temporaire

Avant de pouvoir savourer votre petit coin de paradis, vous devez passer par certaines démarches administratives. Déjà, si votre maison sur l'eau a pour vocation de rester à perpétuelle demeure, en gros, si elle n'est pas mobile, il vous faudra un permis de construire.

Ensuite, si vous décidez de vous poser sur un emplacement public, vous devrez obtenir une convention d'occupation temporaire (COT). Pour cela, il existe deux possibilités :
> Sur une étendue d'eau fermée comme un lac ou un étang, vous devrez passer par la mairie ou la préfecture pour l'obtenir.
> Sur une rivière, un fleuve ou tout autre cours d'eau, c'est à la VNF (Voies navigables de France) qu'il faudra vous adresser, sauf à Paris et ses environs où tout dépend du Port de Paris.

Sur un emplacement privé par contre, nul besoin de COT, l'autorisation du propriétaire suffit.

Homologation et normes

Qu'elle soit sur un emplacement public ou privé, une maison flottante doit posséder une immatriculation et être, au même titre qu'un bateau, homologuée pour la navigation. En France, cette immatriculation est délivrée par la DDTM, la Direction départementale des territoires et de la mer.

Ensuite, une habitation sur l'eau se doit aussi de respecter tous les codes de l'urbanisme, comme les constructions traditionnelles donc. Mais en plus, elle devra être équipée de bouées et de gilets de sauvetage, et répondre à toutes les autres normes de sécurité des bateaux, car oui, il faut le souligner, les maisons flottantes ont le même statut que les bateaux en France. En cela, elles doivent donc aussi répondre aux normes de résistance des matériaux et de calcul de charge, notamment en ce qui concerne le nombre de personnes maximal pouvant être admises à bord.

Enfin, selon votre département, il se peut que vous ayez à vous acquitter d'une redevance annuelle basée notamment sur la surface de la maison. Le coût peut ainsi passer du simple au septuple selon les régions.

Les avantages d'une maison flottante

Tout comme les propriétés bâties sur un terrain, les constructions flottantes peuvent accueillir tout type de propriétaire : restaurateurs, commerciaux, particuliers, etc. Bref tout le monde peut goûter à l'aventure de vivre sur l'eau. Et il faut l'avouer, les habitations flottantes sont légèrement moins chères que les maisons classiques, car ne nécessitant ni achat faramineux d'un terrain, ni construction préalable de fondation.

Vivre sur l'eau est aussi très apaisant : le clapotis de l'eau, la nature qui s'égaie tout autour ou encore la vue d'un coucher ou d'un lever de soleil, il faut avouer que l'atmosphère y est largement plus zen qu'en centre-ville.

Autre avantage enfin : la possibilité de passer ses vacances ailleurs tout en restant dans sa maison. Car certaines habitations flottantes pouvant se déplacer comme un bateau, il vous suffira alors de lever l'ancre et hop, c'est parti pour l'aventure !

>> A LIRE AUSSI : La maison flottante est-elle l'habitat du futur ?

Par

Publié le

A lire ailleurs