L'agencement malin d'une cuisine en L

Avec son angle droit, la cuisine en L s'adapte à pratiquement toutes les configurations de pièces, ce qui explique sans doute pourquoi c'est le type de cuisine le plus répandu. Qu'elle soit si populaire tombe d'ailleurs très bien puisqu'une cuisine en L est assez facile à agencer.

L'agencement malin d'une cuisine en L

Une cuisine en L, c'est facile à imaginer : on prend deux murs contigus et on y place le mobilier ainsi que les équipements. Bien sûr, cela ne se fait pas au petit bonheur la chance et il existe bien des règles à respecter pour un agencement malin et réussi.

Penser la pièce en fonction des activités

On connait tous le fameux triangle d'activité, cet exercice de pensée qui consiste à aménager une cuisine en la découpant en différentes zones selon les principales tâches à effectuer. Vu que dans une cuisine en L, tout doit être organisé sur deux murs, les possibilités sont restreintes, ce qui est une bonne chose car les choix n'en sont que plus faciles à faire !

Dans une cuisine, on a besoin de ranger, laver, préparer et cuire. Passons le premier point, que l'on abordera plus loin, et voyons déjà comment agencer le reste. Le principe est en fait simple : placer le plan de travail (préparer) entre la zone de cuisson (cuire) et l'évier (laver). Le lave-vaisselle sera dans la même zone que l'évier, idéalement placé à mi-hauteur afin de faciliter tant son chargement que le rangement de la vaisselle propre dans les placards et tiroirs. Four et micro-ondes, quant à eux, seront à mettre avec la plaque de cuisson, en général en dessous pour le premier et en hauteur, à côté, pour le deuxième. Si possible aussi, pensez à placer le plan de travail juste devant une fenêtre afin de profiter de la lumière naturelle.

Il ne vous reste plus qu'à imaginer l'esthétique du tout, chose facile puisqu'il vous suffira de faire un petit tour sur les sites spécialisés pour trouver l'inspiration de votre cuisine en L.

Optimiser l'espace de rangement en hauteur et mi-hauteur

Le principal inconvénient d'une cuisine en L est son angle qui est souvent inexploité. Pour ne pas gâcher cet espace, vous pouvez tout à fait y mettre de l'électroménager ou tout autre accessoires d'aide à la cuisine (porte essuie-tout, dérouleur de film, etc.). L'astuce sera alors de mettre des placards assez haut à cet endroit, ou alors de ne pas en mettre du tout, afin d'y avoir les coudées franches. Vous pouvez également y installer un mobilier d'angle ô combien pratique, surtout pour optimiser l'espace dans les petites configurations.

En parlant de placards, il existe une astuce toute bête pour organiser efficacement ce que l'on y met. Commencez par les diviser en 3 sur la hauteur : tout en haut, vous placerez les objets dont vous ne vous servez que rarement. Au milieu, mettez les ingrédients et ustensiles dont vous vous servez de temps en temps, et au premier niveau, ceux dont vous vous servez très souvent. Cette classification selon la fréquence d'utilisation met à portée de main ce dont vous avez besoin au quotidien.

Le must sera de prendre des placards à porte relevable qui sont les plus pratiques. En se déplaçant vers le haut en effet, les portes ne gêneront jamais le passage et personne ne se cognera jamais la tête dessus.

cuisine en L

Optimiser l'espace de rangement du bas

La logique d'organisation vue plus haut peut également s'appliquer aux tiroirs et aux meubles bas, mais en procédant à l'envers. Les tiroirs du haut contiendront ainsi les objets qui servent très souvent et tout en bas, au niveau du sol, seront rangés ceux qui sont rarement utilisés.

Les tiroirs peuvent aussi être organisés afin de gagner en efficacité, mais surtout en style. N'hésitez pas ainsi à abuser des compartiments, range-couverts et autres rangements modulables pour organiser assiettes et ustensiles. La porte d'un placard bas, par exemple, peut très bien accueillir un range-couvercles fort à propos.

Avec ou sans table de cuisine ?

Le principal avantage de la cuisine en L est qu'elle dégage généralement assez d'espace pour y installer une table à manger. En pratique néanmoins, cette possibilité dépendra entièrement de l'espace disponible dans la pièce. En effet, il faut prévoir une marge de 100 à 120 cm devant chaque élément pour que la circulation dans la cuisine se fasse sans accroc. Or, cette contrainte, tout de même conséquente, ne permet la présence d'une table que si la cuisine fait plus de 20 m².

Avec une telle taille, il devient aussi envisageable d'aménager un îlot central doté de multiples rangements, d'un espace cuisson en plus ou d'un plan de travail doublé d'un comptoir. Un ajout qui apportera, certes, plus de fonctionnalités à la cuisine, mais qui ouvre le débat de savoir si l'on peut encore parler dans ce cas d'une cuisine en L.

Par

Publié le

A lire ailleurs