Éthanol : les cheminées nomades

Se détendre à la lueur d’une petite flambée est désormais à la portée de tous. Avec les cheminées à l’éthanol, faites rentrer un peu de chaleur dans votre foyer.

Éthanol : les cheminées nomadesPhoto : Atria

Chaleureuses, ces nouvelles cheminées ne sont pas toujours très chauffantes. Les plus grands modèles diffusent tout de même une chaleur agréable, restituée dans la pièce, et non pas évacuée par un conduit.

Des cheminées pour la déco

Mais leur première qualité est d’être décoratives. Et leur plus grande curiosité est d’être mobiles : ces cheminées se posent n’importe où, à l’intérieur comme à l’extérieur. Finies les constructions coûteuses et les installations contraignantes avec évacuation sur le toit : ces objets alliant design et technologie permettent à n’importe quel habitat de se doter d’une belle flamme. Sans fumée, sans entretien, elles s’installent en quelques minutes.

Si certains modèles reproduisent le concept de la cheminée avec son antre et son habillage, d’autres se présentent sous forme de "boîtes" laissant simplement passer la flamme. D’autres encore s’accrochent au mur ou se posent sur une colonne. Il existe même un modèle en forme de malle, véritable coffre à trésor qui libère sa flamme à l’ouverture. La plupart des modèles sont customisables et proposés en divers coloris. Certains designers de renom se sont d’ailleurs prêtés au jeu et ont créé leur propre modèle.

Comment ça fonctionne ?

Ces cheminées réinventent le feu domestique. Ici, pas de bois mais un combustible assez commun : l’éthanol. Sans odeur, il n’émet ni suie ni fumée. C’est une alternative intéressante pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent construire une cheminée traditionnelle, avec un conduit en maçonnerie, ou qui ne souhaitent pas stocker de bois.

La plupart des modèles fonctionne au bio éthanol, un alcool végétal issu de l’agriculture. Le terme "bio" signifie simplement qu’il est produit à partir de matières vivantes végétales. En brûlant, il ne dégage que de la vapeur d'eau en infimes particules et autant de Co2 que quelques bougies. Notez que 1,5 litre de combustible permet un temps de combustion de 3,5 heures. Le réservoir de plusieurs litres permet de nombreuses heures d’utilisation.

Côté sécurité

Les nouvelles directives en matière de sécurité imposent aux fabricants des normes assez sévères. Une cheminée à l’éthanol qui respecte ces consignes intègre un brûleur électronique, comprenant un détecteur de monoxyde de carbone (CO) et un détecteur anti-basculement, coupant automatiquement l’appareil s’il est incliné. De plus, elle doit proposer un remplissage sécurisé à froid, ainsi qu’une gestion optimale de la température du brûleur et de l’habillage. Il faut toutefois noter que les détecteurs de CO ne sont pas toujours parfaitement fiables.

Mobile, cette nouvelle cheminée n’est plus fixée à un endroit de la maison. Elle bouge au gré de vos envies, vous accompagne jusque sur la terrasse de votre maison. Design, elle s’intègre aux décos les plus novatrices, donnent une touche de modernité à votre intérieur et ne manque pas de surprendre les visiteurs. Lumineuse, enfin, elle donne de la couleur et du relief à n’importe quelle pièce.

On trouve ces cheminées à partir de 370 euros pour les plus petits modèles, jusqu’à 3000 euros pour les plus imposants.

>> A LIRE AUSSI : Des chenets au bio-éthanol pour transformer sa cheminée

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs