Un projet de forêt verticale tourne au fiasco en Chine

Un projet de forêt verticale tourne au fiasco en Chine

Le principe de forêt verticale est très séduisant, notamment dans les villes où les fortes chaleurs gênent le quotidien des habitants. Mais certains projets mal gérés peuvent virer à la catastrophe, comme le démontrent ces immeubles végétalisés en Chine désertés par leurs occupants.

C'est à Chengdu, dans le centre de la Chine, que ce joli projet de forêt verticale a vu le jour en 2018. L'idée de base avait tout pour séduire, dans un pays où les fortes chaleurs et la pollution rendent l'atmosphère étouffante, et ces immeubles végétalisés recouverts de plantes luxuriantes n'ont pas tardé à trouver preneurs. Les futurs occupants s'imaginaient certainement profiter de la fraîcheur offerte par la végétation et des bienfaits sur l'air que devaient procurer les 20 espèces sélectionnées pour garnir les balcons. Mais à peine deux ans après la finalisation du projet, les immeubles sont désertés et le complexe ne compte plus qu'une dizaine de familles.

Cet échec retentissant provient d'une raison simple, qui n'a pourtant pas été anticipée : la prolifération de moustiques attirés par les plantes. Sur les façades et les balcons, la végétation luxuriante s'est développée à vitesse grand V, recréant une jungle en plein espace urbain et les insectes n'ont pas tardé à rendre la zone invivable, obligeant la plupart des habitants à quitter les lieux.

Sur des vidéos tournées autour de ces immeubles, on peut voir les immenses édifices recouverts de plantes, pour un spectacle digne des meilleurs films post-apocalyptiques, avec une nature qui semble avoir récupéré ses droits. La résidence connue sous le nom de Jardin forestier de Qiyi n'est plus qu'une zone abandonnée et sur les 826 appartements qu'elle compte, seule une poignée est encore occupée par des habitants qui n'ont peut-être pas les moyens de s'enfuir et qui doivent donc composer avec ce quotidien infernal.

Un fiasco qui ne doit pas faire oublier que le concept de forêt verticale peut être une excellente idée pour produire de l'oxygène et absorber du CO2, et que des essais probants d'immeubles-forêts ont déjà vu le jour à Milan ou sont en cours de réalisation à Lausanne (Suisse) ou à Utrecht (Pays-Bas). En Chine, dans la ville de Nanjing, les 2 futurs tours composées de 1000 arbres et de 2500 arbustes qui sont construites actuellement auront la lourde tâche de faire oublier aux habitants la catastrophe de Chengdu.

Par

Publié le

A lire ailleurs