Un logement social imprimé en 3D à Nantes

Un logement social imprimé en 3D à NantesPhoto: TICA

L'université de Nantes a réussi à bâtir un 5 pièces de 95 m² avec une imprimante 3D. Celle-ci répond à toutes les normes et est certifiée habitable.

L'impression 3D est une méthode de création d'objets physiques : on charge un fichier dans le programme d'une imprimante 3D et celle-ci s'occupe de "construire" l'objet qui y est décrit à partir d'une matière contenue dans ses cartouches (résine, fibres végétales, plastiques, cire, etc.).

L'imprimante de l'université de Nantes, un gros bras robotisé mobile manœuvrant sur 6 axes, utilise, elle, du polyuréthane. Elle en dépose deux couches parallèles au sol qui, au fil des couches successives, finissent par s'élever en parois pour constituer les murs de la maison. Elle coule ensuite du béton entre ces parois pour les consolider. Le procédé a été baptisé Bâtiprint 3D™ et sa mise en pratique a été possible grâce à un partenariat public privé regroupant entre autres Nantes Métropole Habitat, Bouygues, le CNRS et la SATT (Société d'accélération de transfert de technologies) Ouest valorisation.

Le début du "chantier" a eu lieu le 12 septembre dernier à l'ouverture du Nantes Digital Week. Par la suite, 33 heures seulement ont été nécessaires à une équipe réduite pour terminer les murs et les emplacements de portes et de fenêtres. Un chantier classique aurait nécessité 3 semaines !

Mais la rapidité n'est pas le seul avantage de Bâtiprint 3D™ :

- Il est 20% plus économique, car nécessite moins de matériaux et de main-d'œuvre.
- Il met en place l'isolation thermique dès les gros œuvres (le polyuréthane est un isolant). Elle sera par ailleurs 40% plus efficace que les normes exigées grâce à l'ajout ultérieur de Placoplâtre.
- Il limite l'impact environnemental : la maison a poussé entre des arbres sans qu'aucun n'ait été abattu. Les émissions carbone liées au transport ainsi qu'au déroulement du chantier sont également réduites de 75%.
- Il permet de construire des maisons sans contrainte de formes à l'instar des murs arrondis de la maison témoin.

L’habitation, située dans le quartier de Bottière à l'est de Nantes, deviendra une HLM. Elle devrait être attribuée à une famille dès l'année prochaine à un coût plus accessible que les autres.

Par

Publié le