Selena Gomez est-elle déçue par sa maison ?

Publié le , par Carole Guidon
Selena Gomez est-elle déçue par sa maison ?

Selena Gomez a-t-elle voulu réaliser une plus-value ou ne s'est-elle vraiment pas sentie à son aise dans sa maison de Studio City ? Difficile à dire, la chanteuse a pourtant remis en vente sa demeure californienne un an seulement après l'avoir achetée.

Cette maison sobre mais confortable a pourtant tout du petit nid douillet. Inspirée des bungalows de la Côte Est, elle dispose de trois chambres et de deux salles de bains.

Un joli perron précède la porte d'entrée par laquelle on accède à la gigantesque pièce à vivre de la maison. Ici, tous les espaces sont ouverts. Un coin salon composé d'un grand canapé tourné vers un écran plat de bonne taille jouxte une cuisine avec une table centrale multifonctions servant à la fois de table à manger, de plan de travail et de meuble de rangement.

Maison Selena Gomez

On découvre également quelques meubles blancs élégants mais relativement sobres. Voilà qui contraste avec le mur en briques entourant la gazinière, rappel du sol lui aussi fait de briques qui court dans toute la salle de séjour. À côté se trouve l'espace salle à manger au charme rustique d'où l'on accède au jardin grâce à deux grandes portes-fenêtres.

Maison Selena Gomez

Parmi les chambres, une suite parentale bénéficie de sa propre salle de bains en marbre, avec douche et baignoire, et de deux grands dressings. La décoration se veut là aussi relativement sobre avec du parquet au sol, des murs blancs et un mur bleu pastel qui apporte une touche de douceur et de contraste à la décoration.

Maison Selena Gomez

À l'extérieur se trouve un garage reconverti en salle média/divertissement avec sa propre salle de bains. La maison possède aussi une salle de fitness, ainsi qu'une piscine entourée de gigantesques haies de verdure, parfaites pour s'abriter des regards indiscrets.

Maison Selena Gomez

Cette demeure à taille humaine ne sera donc pas restée longtemps dans le patrimoine de Selena Gomez qui en demande désormais 2,8 millions de dollars, soit 2,41 millions d'euros.