Recalibrez votre horloge biologique pour mieux dormir

Recalibrez votre horloge biologique pour mieux dormir

L’horloge biologique de chaque individu diffère, mais on peut séparer les rythmes de sommeil des personnes en deux catégories distinctes : les couche-tôt/lève-tôt et les couche-tard/lève-tard. Les premiers auront du mal à veiller passée une certaine heure mais se lèveront à l’aube sans difficulté le matin. Les seconds n’auront en revanche aucun souci pour traîner dans la nuit mais se réveiller sera un calvaire.

L’INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) nous informe qu’il existe bien une prédestination biologique à ces tendances. Cependant, on a longtemps pensé qu’il n’était pas possible de modifier ces rythmes et qu’il fallait vivre avec, en acceptant les conséquences.

Il faut savoir que se coucher très tard impacte sur le quotidien et les interactions sociales, chez les plus jeunes (certains préconisent même un couvre-feu) comme chez les adultes. Durant la journée, l’individu qui n’a pas réussi à aller au lit assez tôt pour avoir les 7 à 8 heures de sommeil nécessaire à son organisme, sera moins performant, plus irritable et développera plus de risques de souffrir d’un mal-être mental ou de maladies.

C’est donc dans une optique salutaire que des chercheurs anglais et australiens ont tenté de recalibrer l’horloge biologique des oiseaux de nuit, sans avoir recours à des médicaments. Pendant 3 semaines, les 22 patients noctambules sélectionnés ont dû suivre les règles suivantes : aller se coucher entre 2 et 3 heures plus tôt qu’à leur habitude (l’heure moyenne d’endormissement pour un couche-tard est de 2h30) et limiter au maximum l’exposition à la lumière bleue.

De plus, ils avaient pour consigne de prendre le petit-déjeuner au plus vite après le réveil, de déjeuner tous les jours à heure fixe et de ne pas dîner après 19h. Un véritable bouleversement de leur rythme de vie... qui a porté ses fruits !

Les résultats ont montré une nette amélioration des performances cognitives chez les sujets ayant respecté les directives des scientifiques. Il a ainsi été établi qu’en organisant la journée d’un individu, via une routine quotidienne simple, on pouvait accroître à la fois le bien-être des couche-tard, et limiter le stress et les potentiels sentiments dépressifs.

Pour vivre mieux, il peut donc être judicieux de rééquilibrer votre rythme de vie, en allant au lit bien plus tôt et en vous activant dès les premières heures de la journée.

Par

Publié le