Michelle Pfeiffer se sépare de son domaine californien

Publié le , par Carole Guidon
Michelle Pfeiffer se sépare de son domaine californien

Elle possède plusieurs biens immobiliers mais c'est de son magnifique domaine situé à un peu moins de 60 kilomètres au sud de San Francisco que Michelle Pfeiffer a décidé de se séparer.

L'actrice et le scénariste David E. Kelley, mariés depuis 25 ans, avaient acquis cet ensemble de biens immobiliers en deux étapes. Une première partie avait été achetée en 2004 puis une seconde en 2008 pour un montant total de 20,6 millions de dollars, soit un peu plus de 17 millions d'euros. Une somme conséquente.

Il faut dire que nous nous trouvons là face à un gigantesque domaine qui regroupe plusieurs habitations. La principale demeure séduit dès la pièce à vivre par son charme rustique. Avec son parquet au sol, ses meubles en bois, sa cheminée et son lustre façon chandelier, c'est une atmosphère chaleureuse qui se dégage du salon. À certains endroits de la pièce le niveau a été rehaussé, parfait pour délimiter les différents espaces. Un coin détente se détache ainsi d'un coin multimédia/bibliothèque situé deux marches plus haut.



La bâtisse possède quatre chambres toutes pourvues de salles de bains. La suite parentale fait même mieux, elle comprend une salle de bains équipée de deux douches mais aussi un dressing, une cheminée et un espace extérieur.

Mais cette demeure, datant du début des années 1940 et d'une superficie totale de près de 600 m², n'est pas la seule que compte le domaine. On retrouve également trois appartements d'invités, disposant chacun de leur salle de bains et de leur cuisine.

À l'extérieur le charme continue d'opérer puisque le complexe immobilier possède une piscine, un spa, un court de tennis, une fontaine mais aussi et surtout de magnifiques espaces verts.



Les amateurs de sport hippique ou d'animaux seront également ravis de découvrir les box et le parc pouvant accueillir plusieurs chevaux. Mais pour devenir l'heureux propriétaire de cette charmante propriété, il faudra être prêt à débourser 29,5 millions de dollars, soit plus de 24 millions d'euros.