Manque de sommeil : les risques pour vos enfants

Publié le , par Anaïs Sybellas
Manque de sommeil : les risques pour vos enfants

Une étude parue dans la revue médicale The Journal of Pediatrics s’inquiète des conséquences à long terme du manque de sommeil chez les enfants, qui provoquerait un vieillissement des cellules.

Durant sa croissance, un enfant a besoin de dormir bien plus longtemps qu’un adulte : il lui faut entre 9 et 11h de sommeil par nuit. Un temps de sommeil plus court pourrait être responsable à terme d’un vieillissement cellulaire plus rapide que la norme.

En cause : les télomères. Ils sont situés à chaque extrémité de nos chromosomes, et jouent un rôle dans la préservation des cellules en protégeant leur code ADN lorsqu’elles se divisent. Plus les cellules vont être sollicitées et se diviser, et plus les télomères vont devenir courts. Les télomères ont ainsi la particularité de raccourcir avec l’âge, mais aussi sous le coup du stress.

Le problème, c’est que la longueur de nos télomères concorde avec notre état de santé. Plus les télomères raccourcissent, plus les risques de maladie augmentent. A terme, les cellules meurent lorsque les télomères sont devenus trop courts pour jouer leur rôle de protection.

L’étude du Journal of Pediatrics fait le lien entre le raccourcissement des télomères et le manque de sommeil chez les enfants. Une heure de sommeil en moins serait responsable d’un télomère plus court. Ainsi, si une nuit de 7 heures ne conduira à court terme qu’à un enfant fatigué et grognon, elle risque à long terme d’avoir des implications plus sérieuses sur sa santé, en provoquant un raccourcissement des télomères et donc un vieillissement prématuré des cellules.

Le sommeil de nos bambins est donc à préserver soigneusement, et mieux vaut éviter de les laisser veiller trop tard le soir, même pendant les vacances.