Le ranch extravagant de Tom Ford est à vendre

Le ranch extravagant de Tom Ford est à vendrePhoto: kevinbobolskygroup.com

8.360 hectares dans l'Ouest sauvage américain, des bâtiments signés par un grand architecte, une montagne et une rivière : le ranch hors normes de Tom Ford est à vendre et vient même d'être bradé.

Baptisé Cerro Pelon Ranch, le ranch de Tom Ford, réalisateur et styliste américain, est un immense terrain niché à une trentaine de minutes de la ville de Santa Fe au Nouveau-Mexique (États-Unis). On y trouve un condensé de tout ce qu'un bon western devrait contenir, à savoir une large plaine légèrement vallonnée et parcourue d'une végétation désertique, de magnifiques montagnes en arrière-plan et un soleil que l'on jurerait coincé à son zénith.

L'extravagante propriété compte deux guest-houses, une écurie avec 8 box ainsi que plusieurs installations hippiques, un entrepôt, quatre logements pour le personnel, un terrain de tennis, un aérodrome privé et même… une ville 100% western dénommée Silverado ! Construite pour les besoins du film éponyme en 1985, elle a depuis accueilli le tournage d'une trentaine d'autres longs-métrages comme Wild Wild West (1999), Appaloosa (2007) ou encore Thor (2011).

Cerro Pelon Ranch

Le joyau de Cerro Pelon Ranch reste néanmoins la résidence principale de la propriété, dessinée par Tadao Ando. Fidèle aux valeurs chères à l'architecte, la villa est brute, mais toute en transparence et en lignes épurées. Posée sur une gigantesque piscine, elle donne l'impression de flotter entre ciel et terre, tandis que d'immenses baies vitrées laissent toute latitude aux résidents de contempler la nature encore sauvage des alentours.

Cerro Pelon Ranch

A l'intérieur, on retrouve l'inspiration de Tadao Ando qui a fait la part belle aux matériaux bruts (bois, pierres, béton, etc.) et au minimalisme.

Cerro Pelon Ranch

Avec 83 km² de terrain de jeu - environ 1,4 fois plus grand que l'île de Manhattan - les amoureux des grands espaces auront de quoi faire. Ils y trouveront, entre autres, une montagne surnommée Galisteo Wave à cause de son profil caractéristique et plusieurs bras de la Galisteo River. L'immersion dans le monde du western est parachevée par la faune sauvage encore bien présente et les traces laissées par les Indiens Anasazis qui occupaient jadis ces terres (pétroglyphes, ruines, poteries, etc.).

Cerro Pelon Ranch

Le rêve a cependant un coût : 48 millions de dollars, soit approximativement 43,2 millions d'euros. Une bonne affaire quand même si l'on en juge par la généreuse ristourne faite sur le prix de départ qui était de 75 millions (67,5 millions d'euros).

Par

Publié le

A lire ailleurs