Enfants : remplacez les punitions par de la méditation

Publié le , par Anaïs Sybellas
Enfants : remplacez les punitions par de la méditation

Une école primaire de Baltimore, aux États-Unis, a mis en place un étonnant système pour les punitions : elles sont remplacées par des séances de yoga et de méditation.

Le postulat de départ de cette école est simple : ne vaut-il pas mieux faire réfléchir les enfants sur ce qu’ils ont fait de mal plutôt que les punir ? Dans ce but, une salle a été créée spécialement pour permettre aux enfants punis de se retirer pour y pratiquer des exercices de respiration, ainsi que de méditation, en compagnie d’instructeurs spécialisés.

Les élèves de l’école primaire Robert W. Coleman ont bien compris les bienfaits de la méditation, et les enfants punis ne sont pas les seuls à la pratiquer. Tous ceux qui souffrent de stress et peuvent avoir symptômes physiques comme des maux de ventre ou de tête sont invités à faire des séances de 20 minutes. Les 5 premières minutes sont consacrées à l’instauration d’un dialogue entre l’enfant et l’instructeur, la communication étant le premier moyen pour débloquer une situation et mettre le doigt sur un problème rencontré. Ensuite, durant 15 minutes, l’enfant peut pratiquer ses exercices de respiration, mais aussi de yoga, ou tout simplement méditer.

Cette approche de la punition, plus relaxante, a plusieurs avantages : permettre à l’enfant de prendre du temps pour véritablement réfléchir aux conséquences de ses actions, ne pas créer du ressenti, de la colère ou de l’humiliation chez lui, et le responsabiliser. Plus positive, cette technique peut aisément être transposée à la maison, dans votre famille.

En outre, de nombreuses études ont démontré l’impact de la respiration et de la méditation dans les situations angoissantes. Créer une routine avec des exercices simples à réaliser par votre enfant pourrait ainsi l’aider à se calmer et à se recentrer.