E-commerce : la crise sanitaire fait flamber les prix

E-commerce : la crise sanitaire fait flamber les prix

Alors que les habitants de nombreux pays sont restés cloîtrés chez eux au cours des dernières semaines, Internet et les principaux sites de e-commerce sont devenus des plateformes privilégiées pour faire des achats, livrés directement à la maison. Et bien évidemment, les appareils les plus convoités voient leur tarif augmenter face à une demande en hausse.

L'association UFC-Que choisir a analysé l'évolution des prix de plusieurs appareils high-tech et électroménager entre février et avril 2020, pour constater une hausse moyenne comprise entre 4 % et 23 %.

L'objet le plus touché par cette augmentation de prix est la tondeuse à barbe et à cheveux, avec parfois jusqu'à 28 % en plus, ce qui fait passer le prix de certains modèles de 66 euros à 85 euros : une flambée qui découle de la fermeture des coiffeurs dans tout le pays. Autre victime de la situation, l'imprimante, devenue indispensable pour imprimer des autorisations de sortie et dont les prix ont grimpé de 17 %.

À moindre échelle, d'autres produits ont également été impactés par la demande en hausse. Les fours à micro-ondes coûtent 8 % plus cher en avril 2020 qu'en février 2020, car les gens ne mangent plus dehors et semblent plus disposés à déguster des plats tout-prêts qu'à cuisiner (à moins que l'augmentation du prix des fruits et légumes n'y soit pour quelque chose ?). Les aspirateurs-balais ont également subi une hausse de prix d'environ 12 %, ce qui montre que nos concitoyens n'aiment pas vivre dans la poussière ! Si la demande augmente, l'offre est en baisse, ce qui explique les augmentations parfois prohibitives qui ont été listées par UFC-Que choisir comme ces 56,9 % d'augmentation pour l'aspirateur-balai Dyson Cyclone V10 sur un site de e-commerce.

Enfin, petite surprise du côté des téléviseurs, qui n'ont augmenté que de 4 % en moyenne. En général, cet objet connaît des sursauts de vente durant les grands événements sportifs qui regroupent les masses autour du petit écran et on aurait pu imaginer qu'en cette période, les ventes de télévisions augmenteraient... avec les prix. Peut-être que l'annulation de la plupart des compétitions sportives, ainsi que l'arrêt de la majorité des séries TV du moment, a mis un frein aux envies de changer de télé en cette période.

Le high-tech est à la mode, mais ce n'est pas le seul gagnant des achats en période de confinement, avec le retour en force de la machine à coudre (probablement pour fabriquer des masques !), de belles ventes pour les produits de jardins et le matériel de sport, ainsi que pour le secteur du jeu vidéo, pour lequel les prix ne bougent heureusement pas.

Par

Publié le

A lire ailleurs