Comment refaire une clé grâce à son téléphone

Comment refaire une clé grâce à son téléphone

Reproduire une clef est simple, quand on possède la version physique de celle-ci. Mais il semble désormais possible de dupliquer une clef grâce au son qu'elle émet dans la serrure, et simplement avec l'aide d'un smartphone.

Les chercheurs en sécurité de l'Université nationale de Singapour se sont intéressés à la protection de nos logements, et particulièrement aux serrures qui protègent nos entrées. Si les serrures classiques sont toujours très répandues et que les serrures connectées gagnent du terrain ces dernières années, pour donner du fil à retordre aux cambrioleurs, une nouvelle forme de piratage de clefs pourrait changer la donne.

S'il fallait jusqu'ici une version matérielle d'une clé pour la dupliquer – ce qui signifie qu'un voleur devait dérober celle-ci – il semble que le son enregistré par le micro de votre smartphone suffise désormais à la reproduire. C'est en mettant au point une application baptisée Spikey, qui enregistre et analyse le bruit émis lorsque vous verrouillez / déverrouillez votre porte d'entrée, que les chercheurs en sont arrivés à une telle conclusion.

Le programme se base sur la différence temporelle entre chaque son produit par la clef pour en déduire la forme, avec des résultats très précis. En effet, Spikey serait capable de donner 5 clefs potentiellement fonctionnelles pour ouvrir une porte, sur un ensemble dépassant les 330 000 clefs possibles. Mieux encore, l'application est le plus souvent capable d'en isoler seulement 3, ce qui permettrait à un voleur de rapidement trouver le sésame pour pénétrer dans un logement.

Si dans la théorie, il y a de quoi s'inquiéter pour la sécurité de nos habitats, les spécialistes expliquent que reproduire de tels résultats en dehors d'un laboratoire peut s'avérer assez compliqué. D'une part, la qualité audio doit être impeccable, sans interférence, et le micro doit pour cela être le plus proche possible de la serrure, ce qui n'est pas forcément le cas quand on insère la clé dans celle-ci. D'autre part, la vitesse d'insertion de la clef doit être constante lors de l'ouverture ou de la fermeture d'une porte, pour que les sons puissent être analysés.

Pour l'instant, les cambrioleurs devront donc s'en tenir aux méthodes de crochetage ancestrales qui ont fait leurs preuves.

Par

Publié le

A lire ailleurs