Canal+ lance une chaîne séries pour concurrencer Netflix

Canal+ lance une chaîne séries pour concurrencer Netflix

Alors que Netflix vient de passer la barre des 5 millions d'abonnés en France, le groupe Canal+ dévoile sa toute nouvelle offre de vidéo à la demande. Baptisée Canal+ Séries, la plateforme accessible depuis le 12 mars 2019 est donc spécialement dédiée à ce format incontournable.

Il faut dire que côté séries, la chaîne en connaît un rayon. Elle propose depuis plusieurs années déjà des créations originales régulièrement saluées par la critique. On pense notamment à Engrenages, Versailles ou encore Hippocrate auxquelles s'ajoutera très bientôt Vernon Subutex. Et c'est bien évidemment sur ces références que Canal+ s'appuie pour promouvoir son service de VOD.

La chaîne assure en effet préférer privilégier la qualité à la quantité (150 séries seulement). De même, 90% du catalogue mis en ligne sont des exclusivités. De quoi se démarquer du géant Netflix qui propose un catalogue vertigineux certes, mais pas toujours de première qualité.

Si les services de vidéo à la demande commencent doucement à se démocratiser en France, aux États-Unis, où ils sont déjà bien installés, le vent commence à tourner. Une étude sur la consommation des médias réalisée par le groupe Deloitte révèle ainsi une certaine frustration des foyers américains face à la multiplication des offres.

Amazon Prime, Hulu, Youtube Premium, pour ne citer qu'elles, il devient de plus en plus difficile de suivre toutes ses séries préférées au même endroit aux USA. L'étude réalisée sous forme de questionnaire, auquel plus de 2000 Américains ont répondu entre fin 2018 et début 2019, nous apprend ainsi que si 69% des foyers sont abonnés à au moins un service de VOD, 47% se disent frustrés face à la multiplication des offres (plus de 300 aux USA).

Cette avalanche d'offres risque de déferler sur la France très bientôt. Va-t-elle asphyxier le marché ? L'avenir nous le dira. Mais on prédit déjà une certaine exaspération des Français qui devront eux aussi faire des choix ou multiplier les abonnements payants.

Par

Publié le

A lire ailleurs