Au Japon, on offre les maisons de campagne

Au Japon, on offre les maisons de campagne

Aux quatre coins du monde, les pays sont confrontés à une désertion de certains quartiers, de certaines villes et de certaines régions. Au Japon, l'exode rural risque ainsi de sceller le sort de nombreuses petites communes et campagnes.

Le pays qui traverse actuellement une crise a en effet un problème de taille. Il compte plus de maisons que de foyers. Le Japan Policy Forum estimait ainsi en 2013 à 52 millions le nombre de foyers nippons et à 61 millions le nombre de logements. Le Japon, de peur de voir de plus en plus de villages fantômes et de villes mortes, a ainsi lancé une initiative originale. Il propose en effet de donner ses maisons de campagne. Ce sont les propriétaires en fin de vie ou ceux possédant des maisons vides qui sont encouragés à proposer leur demeure à une famille qui voudrait en prendre possession gratuitement.

Bien entendu, cette donation ne se fait pas sans conditions. Le but étant de repeupler et de redynamiser des villages, le pays est à la recherche d'un profil bien particulier. Il faut ainsi, pour pouvoir hériter d'une maison de campagne gratuitement, avoir moins de 40 ans, ou avoir au moins un enfant de moins de 18 ans et être en couple avec une personne de moins de 50 ans. Mais ce n'est pas tout ! Le ou les nouveaux propriétaires doivent s'engager à s'installer définitivement dans la demeure et à la moderniser. Ce sont d'ailleurs parfois les municipalités elles-mêmes qui subventionnent les travaux de rénovation.

Si cela vous donne envie de vous expatrier et de recommencer une nouvelle vie, cette offre n'est malheureusement valable que pour les Japonais. Et c'est bien dommage, car il semblerait que malgré cette proposition alléchante, les logements ne trouvent pas toujours preneurs, les Japonais préférant s'installer dans des maisons neuves. Peut-être proposer cette offre aux étrangers pourrait-il aider à sauver les campagnes japonaises ?

Par

Publié le