Vos vêtements ont un impact sur l'environnement

8 millions de tonnes. C'est la somme des vêtements jetés chaque année, et seulement pour l'Europe ! Autant de déchets à traiter, engendrant un coût astronomique et provoquant une pollution qui pourrait être évitée.

Vos vêtements ont un impact sur l'environnement

La fabrication des vêtements, tout comme leur destruction, a un impact désastreux sur l'environnement. En limitant vos achats et en achetant des produits de seconde main ou écologiques, vous pouvez faire un geste pour la planète.

Le jean, bête noire des écolos

Fabriquer des vêtements nécessite de l'eau. En très grande quantité. Le jean, s'il est votre meilleur ami, n'est pas celui de l'environnement. A lui seul, il requiert près de 10.000 litres d'eau pour sa fabrication, tandis qu'un t-shirt en demandera 2.500 !

Sans oublier les produits polluants qui aideront à faire la couleur si particulière et la matière unique de votre jean préféré. Ces produits sont toxiques, et bien que vous ne risquiez rien en portant votre jean, ils sont rejetés dans la nature durant la phase de fabrication, mais aussi à chaque fois que vous mettez votre jean dans votre machine à laver.

Mais rassurez-vous, vous pouvez trouver des jeans en coton biologique, 100% écolo et produits en France !

Des vêtements fabriqués au bout du monde

Car un autre facteur polluant est la distance à laquelle sont fabriqués nos vêtements. C'est le cas des habits assemblés en Asie à des taux compétitifs, et qui sont ensuite envoyés en France. Outre la question morale du travail des enfants, expédier les vêtements en Europe a un coût sur l'écologie, en créant une empreinte carbone qui pourrait être facilement évitée en achetant des produits locaux.

Si vous tenez absolument à avoir des vêtements de grande marque, faites les vides-greniers et fouillez les sites de vente entre particuliers. L'application MyTwist saura séduire tout particulièrement les femmes. Avec un peu de patience, vous trouverez ce que vous cherchez, et à moindre coût.

Vous éviterez ainsi à ces vêtements de finir en déchetterie et d'ajouter à la pollution. Et vous éviterez également la production de nouveaux vêtements. Car sans demande de la part des consommateurs, l'offre des fabricants baissera nécessairement. Alors oui, ce sont des vêtements d'occasion, mais si cela peut vous consoler, sachez qu'un bon tiers de notre placard n'est jamais porté !

Des pesticides dans les habits

La fabrication de vêtements en coton et en lin provoquent une utilisation des pesticides sur les cultures. En Chine, 70% des rivières sont polluées à cause du rejet des produits toxiques et des pesticides utilisés par l'industrie du textile.

Choisissez plutôt des vêtements fabriqués à partir de fibres naturelles biologiques. Voici quelques labels fiables pour vous y retrouver : EU Ecolabel, qui est l'écolabel européen ; Oeko-Tex ; Nordic Ecolabel.

Les marques écologiques sont plus soucieuses de la consommation d'eau lors de la fabrication des vêtements. Elles évitent également les fibres artificielles, qui nécessitent beaucoup d'eau lors de leur transformation, ainsi que les fibres synthétiques, produites à base de pétrole.

Pour vous débarrasser de vos vieux habits, même très abîmés, ne les jetez pas : déposez-les dans les conteneurs disséminés en ville ou apportez-les à des associations caritatives comme la Croix-Rouge ou le Secours Populaire. Ces vêtements seront ensuite triés, recyclés et dispatchés dans des pays où ils font cruellement défaut.

Publié le 30/11/2016, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."