Visez la retraite à 40 ans avec la méthode FIRE

C'est une équation qui paraissait insoluble. Sans travail, pas d'argent, mais avec un travail, pas le temps de profiter de la vie. Certains viennent pourtant de trouver le moyen de couper la poire en deux en travaillant d'arrache-pied pendant 10 à 20 ans, pour prendre leur retraite à tout juste 40 ans. Cette technique a même un nom : la méthode FIRE.

Visez la retraite à 40 ans avec la méthode FIRE

L'âge du départ à la retraite fait toujours l'objet de vifs débats entre les travailleurs et leur gouvernement. Certains ont pourtant décidé de ne pas laisser le soin aux politiques de prendre cette décision à leur place.

Leur retraite, ils veulent la prendre à 30 ou 40 ans en suivant, pour y parvenir, les principes de la méthode FIRE. Mais faut-il vraiment se laisser tenter ?

Une révolution venue des États-Unis

Aux USA comme en France, rares sont ceux qui peuvent imaginer prendre leur retraite avant 60 ans. Et outre-Atlantique comme en Europe, peu de travailleurs peuvent se vanter d'avoir un travail à la fois épanouissant et flexible, de quoi se donner l'impression de regarder la vie défiler sans avoir vraiment la possibilité d'en profiter.

Mais ce schéma de vie n'a désormais plus rien d'une fatalité. Car aux États-Unis, une méthode révolutionnaire vient d'être popularisée. Son nom ? La technique FIRE, pour Financial Independence & Retire Early (Indépendance Financière et Retraite Anticipée). Elle permettrait donc de prendre sa retraite à 30 ans pour les plus chanceux et 40 pour les autres.

Le principe est simple. On travaille d'arrache-pied pendant une dizaine d'années avant d'amorcer sa reconversion en vivant de rentes grâce à l'argent économisé. Car pour pouvoir s'offrir ce rêve, il va falloir dans un premier temps faire de grosses économies. Et cela va exiger des sacrifices.

Les 4 principes de cette technique

Pour pouvoir arrêter de travailler la quarantaine à peine entamée, il va nous falloir suivre quatre principes simples. Le premier, épargner. La méthode FIRE repose avant tout sur la limitation des dépenses. Car plus nos besoins financiers sont importants, plus il va nous falloir travailler longtemps pour amasser suffisamment d'argent. Et du temps, c'est bien ce que l'on ne veut plus perdre.

Deuxième principe, se fixer un budget serré à ne pas dépasser. Il va donc falloir éliminer le superflu et se concentrer sur l'essentiel. Certains adeptes de cette méthode parviennent ainsi à mettre jusqu'à 70 % de leurs revenus de côté tous les mois. Un style de vie extrême qui demande parfois de retourner vivre chez ses parents…

Troisième principe, prévoir un budget pour sa retraite. Les concepteurs du projet estiment ainsi que l'on peut s'arrêter de travailler dès 25 fois le total des dépenses annuelles économisé. À vos calculettes !

Quatrième et dernier principe, faire fructifier son argent. Il faut donc investir pour toucher une petite rente annuelle. Actions, investissement immobilier, placements, les économies réalisées doivent à leur tour générer de l'argent.

Faut-il vraiment se laisser tenter ?

Si cette méthode nous fait des promesses alléchantes, il faut garder en tête qu'elle ne fonctionne que pour une catégorie de personnes : celles qui ont un salaire confortable et peuvent donc dégager des économies conséquentes tous les mois. De plus, rien ne dit qu'elle tiendra ses promesses. Que faire par exemple en cas de mauvais investissement ? Enfin, si la perspective de prendre sa retraite à 40 ans est alléchante, on redoute les 15 à 20 années précédentes qui semblent être tout bonnement sacrifiées… Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

S'il faut donc rester prudent, il y a tout de même de quoi s'inspirer de cette technique. Comprendre que chaque fois que nous achetons un produit, nous le payons avec notre argent mais aussi avec notre temps, celui que nous avons passé à travailler, devrait nous aider à revoir nos habitudes de consommation.

>> A LIRE AUSSI : Faites des économies, apprenez à respecter votre budget !

Par

Publié le

A lire ailleurs