Vacances à plusieurs : cohabiter dans le bonheur

Si partir en vacances avec sa famille ou ses amis peut s'avérer réjouissant sur le papier, une fois sur place, les choses ne sont pas toujours aussi idylliques que dans notre imagination. Partager son espace 24h/24 peut être source de crispations. Mais une bonne communication et un peu de bienveillance peuvent aider à dénouer les tensions et à passer des vacances inoubliables.

Vacances à plusieurs : cohabiter dans le bonheur

L'enfer, c'est les autres ? Après une ou deux semaines de cohabitation avec des gens que l'on aime pourtant profondément, on serait tentés de le penser.

Habitudes divergentes, rythmes de vie décalés, différences de caractères, petites manières qui agacent, le temps peut vite tourner à l'orage.

À moins que l'on décide cette année de partir avec une énergie positive inébranlable !


Verbaliser ses besoins et ses émotions

Première étape pour une cohabitation réussie, ne pas se murer dans le silence ! On préfère souvent ne pas exprimer ses émotions ou ses pensées "pour ne pas faire d'histoire". Mais c'est inévitable, nos émotions, nos états d'âme et nos mouvements d'humeur finissent par prendre le dessus et par nous trahir. De là naissent des crispations.

Évidemment, il n'est pas question de s'énerver à la moindre contrariété, de laisser exploser sa colère et d'instaurer une ambiance délétère dans la maison. Choisissez donc de dire les choses, d'exprimer votre ressenti, tout en restant calme. Plus facile à dire qu'à faire, me répondez-vous ?

Il est tout à fait possible d'être honnête, de verbaliser ses besoins, ses envies ou ses émotions sans que cela ne vexe ou ne blesse personne. Créer les conditions d'une communication apaisée, voilà la clé d'une ambiance saine où chacun se sentira bien et pourra s'épanouir pleinement. Gardez votre humour et n'oubliez pas que ce sont les vacances pour tout le monde.

Bienveillance, le mot-clé des vacances

Avoir de la compassion envers les autres nous aide à être plus tolérant mais aussi plus patient. Notre entourage n'est pas parfait (vous non plus), chacun a ses petits défauts ou ses petites manières qui peuvent agacer, mais plutôt que de se focaliser dessus, on peut choisir la voie de la bienveillance et du lâcher-prise. On essaie ainsi de voir plus grand que ces petits détails, de se souvenir des raisons qui nous font aimer les personnes qui nous entourent, et on tente de prendre du recul en observant sans jugement le moment présent.

Vous pouvez (et même devez) également adopter une attitude bienveillante envers vous-même. On peut parfois se sentir frustré d'avoir des moments d'agacement ou de manquer de sérénité ou d'énergie. Gardez en tête qu'il est tout à fait normal d'avoir une humeur qui évolue, notamment lorsque l'on manque de sommeil ou d'espace. Il est normal aussi de vouloir s'isoler par moment, de ne plus supporter la promiscuité et les dialogues permanents. Nous pouvons là aussi choisir d'observer ces émotions sans les laisser nous envahir et dicter notre comportement.

Une occasion pour s'essayer à l'introspection

Partager son espace et son temps de vie avec de nouvelles personnes est un formidable moyen d'apprendre à se connaître. La façon dont on agit et réagit en cohabitation peut nous aider à mieux nous comprendre.

Pourquoi sommes-nous de telle ou telle humeur ? Pourquoi certaines choses nous agacent-elles ou au contraire nous remplissent de joie ? Quelles émotions ou souvenirs ravivent-elles en nous ? Profitez ainsi de "l'effet miroir" pour vous essayer à un petit exercice d'introspection loin de la routine habituelle.

Les vacances à plusieurs sont l'occasion de se créer de merveilleux souvenirs, mais aussi une formidable expérience qui nous permettra de grandir et d'avancer encore et toujours plus dans notre vie personnelle. Savourez-les.

>> A LIRE AUSSI : Des vacances sans stress, c'est possible !

Publié le 31/07/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"