Une pièce en trop ? Lancez-vous dans le costockage

Si votre chambre d'amis prend la poussière, ou si vous n'utilisez pas votre garage, votre grenier ni votre cave, sachez qu'il est possible de rentabiliser cet espace non utilisé en le louant, sur des plate-formes de costockage.

Une pièce en trop ? Lancez-vous dans le costockage

Depuis de nombreuses années, les services entre particuliers se développent de plus en plus grâce aux plate-formes collaboratives : location de logement, de véhicule, vente d'objets d'occasion, services à la personne…

Autant d'occasions d'arrondir vos fins de mois tout en proposant des prix plus avantageux à vos acheteurs. Mais avez-vous déjà pensé à vous lancer dans le costockage ?

Le stockage entre particuliers

Pour commencer, vérifiez l'état de l'espace que vous souhaitez mettre en location. Est-il propre ? N'y a-t-il pas de traces d'humidité ? Enfin, pouvez-vous éventuellement vous séparer des objets qui peuvent l'encombrer ? Si cette pièce ne vous sert pas, il est alors fort probable que les objets qui y sont stockés ne vous soient pas non plus d'une grande utilité !

Ensuite, mesurez précisément votre espace disponible, en mètres carré mais aussi en mètres cube, puis prenez quelques photos. Ensuite rendez-vous sur une des nombreuses plate-formes de costockage (par exemple, Costokage.fr; Jestocke.com; Ouistock.fr…) pour déposer votre annonce.

Vous pourrez ainsi choisir si vous souhaitez louer intégralement votre espace ou seulement une partie (ce qui peut être plus pratique pour une chambre d'amis). Il est également possible de partager l'espace entre plusieurs locataires. A vous de décider ensuite quel sera l'accès du locataire au lieu de stockage. Le locataire aura-t-il une clé s'il s'agit d'une pièce indépendante de votre logement (cave, garage, atelier...) ? Ou pourra-t-il y accéder uniquement sur rendez-vous (hebdomadaire ou mensuel) ?

Enfin, en fonction de la taille de votre espace et de votre localisation, la plate-forme vous proposera le prix de la location, que vous serez toutefois libre de modifier.

Restez dans la légalité

Comme pour toute plate-forme collaborative, il convient de bien rester dans les limites de la légalité lorsque vous mettez en location un espace de costockage. Côté assurance, les biens stockés chez vous sont pris en charge par le locataire via l'assurance de la plate-forme de costockage choisie. C'est pourquoi il vaut mieux passer par un site réglementé, plutôt que de faire ça entre voisins. Un accident peut toujours arriver, mieux vaut donc être couvert et éviter tout risque de litige !

Si vous êtes vous même locataire de votre logement, mieux vaut également obtenir l'accord de votre propriétaire avant de proposer votre espace de stockage, car cela peut être considéré comme de la sous-location.

Et surtout, comme pour la location d'un logement, il vous faudra déclarer les revenus obtenus grâce au costockage. Ils sont à déclarer dans la rubrique “revenus fonciers”, puisqu'ils s'apparentent à une location vide.

Des avantages pour tous

De la même manière qu'AirBnB et Blablacar, le costockage va vous permettre dans un premier temps d'arrondir facilement vos fins de mois. Mais l'avantage est double, puisque cela vous permet en même temps de proposer un service à un prix plus avantageux pour les locataires.

Sur le long terme, les plate-formes collaboratives aident également à recréer un lien entre particuliers, en gardant un esprit de solidarité (même si, ne nous leurrons pas, cela reste quand même du business). Mais pouvoir lier connaissance avec de nouvelles personnes habitant près de chez vous reste toujours un avantage non négligeable !

Publié le 13/09/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."