Une nuit sous la yourte

Des amis débarquent bientôt à la maison mais vous n'avez pas la place pour les recevoir ? Si vous ne voulez pas planter une simple tente dans le jardin ou réaménager la cabane à outils, il vous reste une solution qui devrait les éblouir : la yourte. Détails et astuces d'un habitat en vogue.

Une nuit sous la yourtePhoto: Yourte contemporaine

Non, la yourte n'est pas un nouveau dessert lacté. C'est bel et bien une forme d’habitation familiale traditionnelle, rencontrée essentiellement en Asie centrale, où les nomades mongols l'utilisent depuis longtemps en guise de maison (appelée "Ger"). De nos jours, elle est parvenue jusqu'à nos contrées et se taille une place de choix parmi les modes de logement d'appoint en vogue. Démontable, économique et originale, la yourte est furieusement tendance.

Description d’une yourte

Ne cherchez pas le garage et la porte de derrière : une yourte n’a qu’une seule porte d’entrée. Cette tente ronde, avec son toit en forme de cône, est démontable et re-montable, c'est-à-dire qu’on peut la déplacer n’importe où et quand on veut. Elle possède toutefois une autre ouverture en hauteur pour évacuer les fumées et éclairer l’intérieur. Pour assembler une yourte, il suffit de déplier des sections de murs et de les rassembler sur une structure en bois, avant de poser le toit, le tout sur un plancher. Certaines yourtes s'installent en 30 minutes !

Une installation dans les règles de l'art

Quitte à opter pour un logement traditionnel, autant respecter la tradition. L’aménagement d'une yourte mérite qu'on s'intéresse aux us et coutumes. La porte s'installe toujours au sud (en direction du soleil) et la cuisine au centre de la yourte. Les lits seront placés de chaque côté de la yourte, les objets de valeurs seront stockés dans le fond, les vêtements et affaires personnelles seront rangés dans des coffres sur lesquels on posera livres et photographies.
Autre précaution : porte et fenêtres de la yourte ne doivent pas être placés face au vent.

Enfin, traditionnellement toujours, les hommes se tiennent toujours à l’Ouest tandis que les femmes restent à l’Est, mais là vous n'êtes peut-être pas obligé de tout prendre au pied de la lettre, surtout si vous tenez à une vie de famille harmonieuse.

Un mode de vie original et dépaysant

La yourte est parfaite pour ceux qui veulent fuir les types d'hébergement classiques. Moins triste qu'un appartement, plus fun qu'une chambre d'hôtel, la yourte revisite le camping façon Indiana Jones. Même les réfractaires aux nuits sous la tente auront envie de tenter l'expérience. Car à l'intérieur, c'est un vrai conte de fée : meubles colorés, tapis chaleureux, lits pittoresques et lampes exotiques. La yourte est un voyage à elle toute seule, une invitation à la rêverie, une petite surface de douceur et de volupté dans un monde uniforme et aseptisé.

Certains l'ont bien compris et n'hésitent pas à installer une yourte dans leur (grand) jardin pour la proposer en location. Cette chambre d'hôte d'un nouveau genre séduit chaque année des milliers de touristes en mal de dépaysement.

Sans forcément se lancer dans le business de la yourte, il est tout à fait possible d'en poser une dans sa propriété, comme pièce d'appoint : salon d'été, chambre d'ami ou bureau exotique. Et en-dessous de 40m², vous n'avez aucun permis à demander.

Parfaitement stable et plutôt écolo, la yourte s'adapte à tout type de climat.

Le prix du rêve

Les prix d’une yourte contemporaine varient en fonction de la taille et des matériaux utilisés. Comptez 2000 € pour une yourte 2 murs (10m²), 4200 euros pour 6 murs (32m²) et jusqu'à 40.000 € pour 70m² avec mezzanine. Ajoutez à cela l'aménagement, pour lequel il faut prévoir encore plusieurs milliers d'euros en fonction de l'équipement (jusqu'à 35 000 €) : lits, coffres, tables, tabourets, tapis, lampes, poêle...

Les petits bémols

La yourte présente un inconvénient majeur : elle ne fait pas le poids face à l'hiver. Même bien installée et équipée d'un poêle, elle peut laisser passer le froid.
Mais surtout, que les choses soient claires : la yourte n'offre pas de sanitaires à proprement parler. Ni toilettes ni salle de bain. Si vous en posez une dans le jardin comme pièce d'appoint, ce ne sera pas très grave. Si vous souhaitez la proposer comme gîte ou comme "yourte d'hôte", il vous faudra prévoir un petit bâtiment annexe ou, pour rester dans l'esprit écolo, des toilettes sèches et une douche solaire avec récupérateur d'eau de pluie. Mais ça, c'est une autre histoire...

Par IIS

Publié le 27/09/2012