Une maison vraiment écolo

Préserver l’environnement et prévoir des économies sont deux objectifs très à la mode chez ceux qui construisent leur maison. Mais les procédés sont-ils toujours à la hauteur de cette ambition ? A quoi devrait ressembler une véritable éco-maison ? La vérité sur un phénomène de société…

Une maison vraiment écoloPhoto : Jeremy Levine

C’est dans l’air du temps, on ne veut plus fabriquer des maisons comme avant. Avec cette prise de conscience que la planète est en danger et que les ressources s’épuisent, certains bâtisseurs rêvent d’un autre type d’habitat et dessinent les maisons du futur. Surtout que, bien souvent, se rapprocher de la nature permet de faire des économies et ça, les usagers apprécient.

Seulement voilà, n’est pas écolo qui veut. Il ne suffit pas de poser des murs en bois et de planter quelques arbres pour être un éco-citoyen. Si l’on veut vraiment respecter les principes de protection de la nature, il faut suivre une démarche assez stricte.

Isoler pour moins chauffer

Le secret d’une maison passive, c’est son absence de système de chauffage traditionnel. Et pour rester au chaud (ou au frais), il faut isoler parfaitement son habitation, de préférence par l’extérieur, sans lésiner sur l’épaisseur de l’isolant (20 cm au moins). La paille bio est actuellement très tendance. Un architecte a même eu l’idée de recycler des vieux pull-overs !

Pour les fenêtres, il convient d’opter pour un triple vitrage et un cadre en bois (le PVC est polluant et l’alu capte trop d’énergie). Il faut également optimiser leur emplacement, en les tournant principalement vers le sud, sauf celles des chambres et des salles d’eau (vers le nord).

Équipement et matériaux

Isoler c’est bien, à condition de bien ventiler ensuite. L’installation d’un système de VMC double flux est indispensable. Il faut privilégier les ventilations à haut rendement qui permettent de récupérer la chaleur de l'air sortant. Pour une atmosphère de qualité, il est nécessaire de surveiller la qualité de l’air, notamment en mesurant son hygrométrie (ni trop humide ni trop sec) mais aussi en privilégiant des bois non traités et en utilisant des huiles naturelles. Le bois possède le meilleur bilan carbone, c’est donc le matériau à favoriser par rapport à la brique ou au béton.

Quant à l’eau, elle peut être chauffée par une mini-pompe reliée à la VMC, avec l’aide d’un panneau solaire. L’utilisation de ce dernier doit être limitée car il n’est pas si écolo : un panneau photovoltaïque est polluant à fabriquer et à recycler, sa durée de vie est courte et il est encore très cher.

Laissez faire la nature

Vous voulez limiter les déchets dans vos poubelles tout en apportant de l’engrais au jardin ? Lancez vous dans le compostage. Un compost permet de réduire le volume des ordures mais sert aussi d’apport gratuit et naturel pour le terrain ou les plantes. Au jardin également, il est toujours utile de conserver quelques mètres carrés pour cultiver un petit potager. Oubliez les fruits hors saison, cueillez vos propres produits frais et bios ! C’est meilleur pour la santé et c’est bien moins cher.

Il est même possible d’arroser vos cultures avec l’eau de pluie récupérée. Un récupérateur d’eau permet en outre d’alimenter certaines machines en eau gratuite, comme le lave-linge. Et quoi de plus naturel qu’un feu de bois ? La cheminée permet de chauffer la maison, elle se nourrit également de certains déchets (papier, carton…) et apporte une touche conviviale à la maison.

Environnement et quotidien

Construire une maison écolo, c’est un beau geste pour la planète. Encore faut-il garder cet état d’esprit au quotidien : éteindre la lumière d’une pièce que l’on quitte, préférer la douche au bain, limiter ses déplacements en voiture en privilégiant le vélo ou la marche… Le respect de la nature ne doit pas être une simple mode, mais un véritable mode de vie.

Publié par Guillaume

"Créateur du site et auteur de nombreux articles, je supervise aussi l'équipe de rédacteurs, pour vous faire partager nos trouvailles, nos idées, nos envies."