Un jardin plus naturel avec l'éco-paysagisme

S'il n'est pas toujours facile de faire des choix entre l'appel du cœur et celui de la raison, il est pourtant un domaine où les deux se mêlent : celui du jardin. Grâce à l'éco-paysagisme, chacun peut redonner à la nature un espace pour s'épanouir sans envahir toute la maison. En s'appuyant sur les cycles naturels des espèces plutôt qu'en les combattant, vous ne rendrez pas service qu'à la Terre, mais à votre foyer aussi !

Un jardin plus naturel avec l'éco-paysagisme

Écologie, durabilité, retour à la nature, l'éco-paysagisme s'inscrit dans cette mouvance de courants qui veut que nous autres hommes soyons plus que de simples consommateurs.

Ce courant de pensée vise à s'appuyer sur les écosystèmes pour arriver à nos fins plutôt qu'à les combattre. Car la terre, riche de toute son histoire, est une force bien plus coriace que la seule main de l'Homme.

Le respect des cycles naturels

Que votre sol soit en friche ou extrêmement bien organisé, vous trouvez que votre petit carré de verdure manque de vitalité ? Reprenez le contrôle de votre jardin en optant pour l'éco-paysagisme. Ce concept prend en compte la biodiversité de votre espace et vous propose des solutions à même de respecter les cycles naturels de chaque espèce. Pour faire réaliser une étude paysagère, vous trouverez plus d'infos ici.

L'analyse paysagère de votre jardin se découpe en trois étapes : voir, comprendre et interpréter. Que vous désiriez faire appel à un professionnel ou non, il faut confronter cette démarche à vos envies et besoins particuliers. Il n'est pas possible de créer une oasis remplie de palmiers au fin fond d'Aurillac, là où le climat est trop froid et les côtes bien lointaines, et se revendiquer ensuite d'une approche éco-paysagiste.

Pour faire la part belle aux espèces et aménager son jardin dans l'harmonie, il est essentiel de s'informer sur les multitudes de plantes et d'aménagements possibles. Suivant le terrain disponible, un verger ne pourra pas toujours être envisagé, mais un arbre fruitier solitaire, si. Et plutôt que d'en déraciner un déjà bien implanté pour venir l'enterrer devant son palier, mieux vaut laisser croître un pied encore jeune, ou mieux, planter des graines. Comme dit la maxime : "Citoyen, plante un arbre aujourd'hui pour que demain ton enfant se réjouisse de son ombre".

Une démarche tant écologique que pratique

Plusieurs bonnes idées peuvent venir s'insérer dans cette démarche de renouement avec la nature.

Pour le recouvrement des sols, plutôt que du gazon, pensez à l'alternative des trèfles / trèfles nains. Ces derniers représentent un avantage certain car ils ne nécessitent pas d'être tondus ! Finie la corvée de la tonte. Ils attirent également des insectes lors de leur phase de pollinisation, un petit coup de main bienvenu pour nos amies les abeilles.

Autre idée, avec les restes de repas, vous pouvez alimenter un compost maison. De plus en plus de foyers font ce choix, ce qui réduit nos déchets de manière durable. Les vers peuvent même engouffrer certains produits textiles s'ils ont été préalablement réduits en lanières. Quand on sait que l'industrie de la mode est la deuxième plus polluante au monde, juste après celle du pétrole... La réutilisation du compost dans le jardin permet ensuite d'enrichir la terre et s'impose comme une alternative non-destructrice aux pesticides. Une plante plus vigoureuse, c'est une plante qui produit plus et qui résiste dans le temps.

Même avec un simple réceptacle en pierre, on peut à la fois décorer son jardin et récupérer l'eau de pluie, qui servira ensuite à arroser le jardin. Attention seulement à ne pas la laisser stagner à l'approche de l'été, où bien les moustiques se feront un plaisir de venir y pondre leurs œufs.

Jardin superbe

Pour la décoration comme la production

Des fruits et légumes à tous les mois de l'année, ça vous branche ? La permaculture est faite pour vous. Ce jardin vivant permet, en se basant sur les forces et faiblesses de chaque espèce, de créer un rendement annuel supérieur aux traditionnelles monocultures. Car évidemment, si la terre est utilisée tout au long de l'année suivant les espèces plutôt que sur une courte période lorsque "c'est la saison", la production augmente.

Ce principe est très adapté au jardin et à la vie de famille, car il permet d'obtenir un rendement en fruits et légumes continu tout au long de l'année. Côté esthétique, c'est sûr que ça détonne des plantations en rang d'oignons parfaitement alignées, puisque toutes les plantes sont mêlées, et c'est à la nature qu'il revient de faire le tri.

Enfin, si vous le désirez, quelques petits animaux de ferme peuvent également s'intégrer dans un jardin et lui apporter une nouvelle fonctionnalité. Un poulailler avec ne serait-ce que deux poules dans un petit enclos (jamais une toute seule), c'est déjà l'assurance d'avoir jusqu'à 600 œufs par an !

Par

Publié le

A lire ailleurs