Transpiration, des solutions naturelles

Notre corps transpire, et s'il n'y a rien de plus naturel que cela, l'odeur dégagée par la sueur nous pousse tous (ou presque) à utiliser des produits pour la contrer. Mais les déodorants étant soupçonnés de représenter un danger pour la santé, des alternatives naturelles doivent être trouvées pour régler le problème.

Transpiration, des solutions naturelles

Les déodorants à base de sels d'aluminium semblent parfois être la seule solution efficace pour lutter contre la transpiration. Efficace, oui, mais pas sans danger. Pourtant, des produits nature et des habitudes étonnantes peuvent nous aider à agir sur ce réflexe naturel.

Comprendre la transpiration

Comment le nier, la transpiration n'est pas la chose la plus agréable qui soit. La sensation d'humidité, l'odeur qui s'en dégage nous font passer progressivement de l'inconfort physique au malaise envers les autres.

Dommage pour nous car transpirer est la réaction physique la plus naturelle au monde lorsque l'on bouge beaucoup, lorsqu'il fait chaud ou lorsque nous ressentons une émotion forte. Première chose à comprendre donc, tout comme on ne peut pas arrêter de respirer, on ne peut pas arrêter de transpirer.

La transpiration n'est d'ailleurs pas notre ennemie. Car l'odeur qui se dégage de la sueur est en fait due à la présence de bactéries et de champignons présents sur la peau à des endroits comme... les aisselles !

Les déodorants naturels

On le sait, les sels d'aluminium présents dans la plupart des déodorants vendus sur le marché sont soupçonnés de favoriser le développement du cancer du sein. Il est alors recommandé de les éviter. Pour cela, on troque son déo traditionnel contre un produit sans sels d'aluminium, que l'on trouve de plus en plus en parapharmacie et même au supermarché.

Pour encore plus de naturel, on s'essaie au bicarbonate de soude. Cette poudre vendue en supermarché a tout bon. Elle a à la fois un effet anti-transpirant et un effet bactériostatique. Cela signifie qu'elle permet d'éviter la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs de la sueur. Cerise sur le gâteau, cette poudre est extrêmement bon marché. On l'applique sous les aisselles après sa douche ou chaque fois que nécessaire à l'aide d'un gant humide.

Le gel d'aloé vera est également un produit malin pour lutter contre la sueur grâce à son action astringente. Sa consistance fait qu'il est très facile à utiliser. On en applique une noisette sous l'aisselle, qui pénétrera rapidement et laissera la peau sèche. Vendu en parapharmacie et magasins bio.

Prévenir la transpiration excessive

En complément des déodorants naturels, d'autres gestes efficaces peuvent être adoptés pour modérer ce désagrément. Boire de la tisane de sauge permettrait par exemple de réguler la transpiration. Mais ce n'est pas tout. Les vêtements que nous portons jouent également beaucoup sur notre production de sueur.

En cas de fortes chaleurs par exemple, il est recommandé de porter des vêtements et des sous-vêtements fabriqués dans des matières naturelles comme le lin ou le coton. Contrairement aux matières synthétiques, elles laissent respirer la peau.

Enfin, procéder à une épilation des aisselles autant chez l'homme que chez la femme peut aider à réguler les mauvaises odeurs dues aux bactéries et champignons qui s'y développeraient plus facilement en cas de présence importante de poils.

Publié le 17/08/2016, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"