Souffrez-vous de charge mentale dans votre couple ?

On peut remercier une bande-dessinée pour avoir enfin popularisé un phénomène bien connu de nombreuses femmes en couple : la charge mentale. Et vous, en souffrez-vous ?

Souffrez-vous de charge mentale dans votre couple ?

Dans sa bande-dessinée “Fallait demander”, Emma, une ingénieur informatique de 36 ans, dénonce la soi-disant répartition des tâches ménagères dans les couples en pointant du doigt la charge mentale dont souffrent les femmes.
 

Une souffrance insoupçonnée

Mesdames, fermez les yeux, et imaginez-vous en train de préparer un repas de famille chez vous pour 6 personnes, tout en essayant de ranger votre appartement et de vous habiller. Arrive ce qui doit arriver : vous cassez quelque chose ou un plat se met à brûler. Forcément, vous vous agacez.

Sur ces entre-faits, votre conjoint, votre ami, votre père, votre frère ou votre cousin (rayez la mention inutile) secoue la tête et annonce sans sourciller : “Bah t'avais qu'à me dire si tu voulais de l'aide !”, ou autre réplique du même acabit. Si cette situation vous semble familière, c'est que la parité est loin d'être respectée dans votre foyer !

La charge mentale est en effet cette occupation quasi permanente du cerveau, malheureusement trop souvent féminin, sur la logistique domestique : rangement, courses, paiement des factures, et autres joyeusetés. Cela peut également comprendre la planification de sorties à deux, ou en famille, et même les vacances.
 
Car si aujourd'hui les hommes s'exécutent plus volontiers que leurs aïeux sur les tâches ménagères, il est trop souvent nécessaire de les aiguiller d'un : “Il faudrait passer le balai / sortir les poubelles qui débordent / changer la couche du petit / faire des courses car le frigo est vide”. Au point que cela en deviendrait presque un job à plein temps d'assistante personnelle !
 
C'est souvent pire avec l'arrivée des enfants, où là encore, la logistique repose souvent sur la femme, qui doit alors penser, en plus de tout le reste, à prendre rendez-vous chez le pédiatre, préparer la rentrée scolaire, prévoir la nounou si besoin…
 

Les conséquences de la charge mentale

La première conséquence de la charge mentale est l'épuisement. Devoir penser à tout en permanence lorsqu'on vit seul est déjà fatigant. Devoir penser à tout en permanence pour soi et pour quelqu'un d'autre lorsqu'on vit en couple est carrément épuisant.

Cela crée de surcroît une situation inégalitaire qui risque d'engendrer colère et rancœur, car pendant que les femmes doivent tout planifier, les hommes profitent joyeusement de leur temps libre.
 
Pour rappel, une étude de l'INSEE montre qu'en 2010, une femme gérait toujours 64% des tâches domestiques et 71% des tâches parentales.
 

Comment y remédier ?

Le fait d'avoir enfin mis un nom sur un problème est un premier pas. Pour amorcer le dialogue, faire lire la bande dessinée d'Emma peut être une bonne idée, les situations y sont suffisamment variées pour faire mouche.

Mais pour arriver à une vraie parité au sein de votre couple, il est nécessaire d'ouvrir les yeux de part et d'autre. Les hommes doivent se responsabiliser et arrêter de prendre leur femme pour leur mère. Les femmes, de leur côté, doivent apprendre à leur conjoint à faire les choses par eux-mêmes, en leur expliquant ou en les laissant faire jusqu'à ce qu'ils réussissent, sans les infantiliser.

Il y a aussi la méthode du “chacun pour soi”, qui consiste à laver uniquement vos vêtements et votre vaisselle, acheter votre nourriture et cuisiner votre repas, en espérant que le seuil de tolérance de votre conjoint sera moins important que le vôtre !

Publié le 08/06/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."