Savoir accepter la critique et la transformer

Il y a ceux qui se laissent démonter par la critique et ceux qui s'en servent pour grandir. Savoir transformer la critique est un art que l'on aimerait tous posséder. Il est heureusement possible d'apprendre à y faire face différemment pour enfin progresser sans y perdre sa confiance en soi.

Savoir accepter la critique et la transformer

Une remarque d'un professeur, une mauvaise note d'un client sur le net, une réflexion d'un proche et notre estime personnelle est entamée. La critique fait pourtant partie de la vie et plutôt que de mal la vivre ou de la redouter, on peut choisir d'apprendre à l'accepter et à la transformer pour devenir la meilleure version de soi-même.

Accueillir la critique sans douter de soi

Sans une estime personnelle solide, difficile de bien vivre avec les réflexions dont on nous gratifiera tout au long de notre vie. Il est pourtant nécessaire d'apprendre à recevoir des remarques négatives sans se remettre totalement en question pour autant.

Mieux vaut donc garder du recul, afin de prendre conscience de la personne que l'on est dans son ensemble, avec ses qualités et ses défauts. Si une critique nous blesse profondément, c'est qu'elle a sans doute touché une corde sensible. Cette "blessure" peut alors être un bon point de départ pour explorer nos peurs et nos failles. Une bonne connaissance de soi amène à développer une confiance en soi saine et solide qui ne se laissera pas facilement ébranler.

Il est également important de faire la distinction entre remarque constructive et réflexion abusive ayant pour simple objectif de détruire une personne. On peut ainsi décider des avis que l'on veut prendre en considération et de ceux que l'on estime objectivement ne pas être légitimes.

Les remarques, un tremplin pour progresser

On peut choisir de voir le jugement constructif de l'autre comme une attaque. On peut aussi y déceler des remarques légitimes sur lesquelles s'appuyer pour progresser. Commençons tout d'abord par accepter d'être là où on en est, de ne pas être parfait et de ne pas s'en vouloir pour ça. Et plutôt que de perdre du temps à se défendre ou à se justifier quand un avis négatif nous a été donné, on peut à l'inverse demander des précisions, faire reformuler ou expliciter les choses.

On essaie alors de comprendre à quel moment on s'est trompé et comment ne plus refaire les mêmes erreurs à l'avenir. Quel chemin prendre, quelle attitude adopter, quels changements opérer pour s'améliorer ou progresser ? Se focaliser sur les solutions plutôt que sur le problème est la meilleure façon de rester positif et optimiste pour l'avenir.

Savoir formuler des critiques à autrui

S'il n'est pas facile de recevoir des remarques négatives, il n'est pas toujours plus simple de les formuler. Avoir un esprit critique est pourtant absolument nécessaire si l'on veut avoir des échanges et des relations saines et authentiques. Il faut alors comprendre que donner son avis ne signifie pas forcément blesser l'autre. Lui épargner toute réflexion, c'est l'empêcher de progresser et donc, ne pas lui rendre service non plus.

S'il vous est impossible d'émettre une critique constructive à l'égard de l'un de vos proches, cela peut aussi être le symptôme d'une relation déséquilibrée. On devrait toujours pouvoir avoir un avis sans avoir peur des réactions de l'autre et des conséquences sur notre relation. Impossible d'avoir un échange équilibré si l'on ne peut pas, à tout moment, évaluer l'autre, ses actes et son discours.

Pour se rassurer, on peut jouer à inverser les rôles afin de percevoir la façon dont notre avis sera reçu, avant même de le formuler.

Par

Publié le

A lire ailleurs