Salez-vous correctement vos plats ?

Présent dans toutes les cuisines, le sel est l'ingrédient miracle pour donner plus de goût à vos plats. Il est pourtant régulièrement pointé du doigt pour les risques qu'il peut faire encourir.

Salez-vous correctement vos plats ?

Une pincée de sel par ci, une pincée de sel par là, voilà un geste que l'on effectue le plus souvent sans réfléchir, et parfois sans même goûter notre plat ! Si le sel a évidemment des bienfaits, sa consommation excessive est mauvaise pour la santé, alors gardez la main légère en salant vos repas.
 

Les bienfaits du sel

Le sel n'est pas à bannir de votre alimentation, car il est nécessaire au bon fonctionnement de votre corps. Sa consommation, raisonnable, permet de réguler notamment la tension artérielle. Le sel est également essentiel au bon fonctionnement des muscles, mais aussi des nerfs, en aidant à l'assimilation du potassium. Enfin, le sel permet d'équilibrer l'eau présente dans votre organisme et préserve vos défenses immunitaires.
 
Sachez également que le sel marin, moins traité que le sel de table, est meilleur pour la santé, et conserve ses minéraux, l'iode et le magnésium. Son goût est plus fort que celui du sel de table, alors attention à ne pas en mettre trop ! Le sel rose de l'Himalaya, quant à lui, est riche en calcium et en potassium.
 

Le sel omniprésent dans notre alimentation

Si le sel, dans une certaine mesure, est bon pour la santé, sa consommation excessive comporte de nombreux risques. Elle peut ainsi provoquer une hypertension artérielle, un dérèglement du rythme cardiaque et des maladies cardiovasculaires. Trop de sel dans vos repas augmente également les risques d'ostéoporose, car le calcium est moins bien assimilé.

Mais avoir la main lourde en cuisine n'est pas la seule responsable d'une surconsommation de sel. En effet, certains aliments vendus dans les supermarchés sont particulièrement riches en sel, et donc à éviter :
> Le pain et les biscottes
> Les pizzas et les quiches
> La charcuterie
> Les soupes industrielles
> Les fromages
> Les plats cuisinés

Attention également aux céréales et aux viennoiseries présentes au petit-déjeuner, qui contiennent plus de sel qu'on ne le croirait !
 

Comment bien saler ?

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, votre organisme a besoin pour bien fonctionner de 2 à 5 grammes de sel par jour. Or, il reçoit le plus souvent entre 6 et 9 grammes par jour, soit le double ! Voici quelques conseils pour réduire votre consommation de sel :
 
> Ne mettez pas de sel dans votre eau de cuisson ;
> Goûtez systématiquement votre plat avant de le resaler ;
> Essayez d'autres épices, herbes et condiments pour aromatiser vos plats (safran, cumin, ciboulette, persil, ail, échalote, oignon…) ;
> Évitez les biscuits apéritifs et les chips, très salés, et remplacez-les plutôt par des crudités ;
> Limitez le plus possible les plats préparés, trop riches en sel, mais aussi la charcuterie et les gâteaux industriels ;
> Vérifiez la teneur en sel des produits que vous achetez déjà préparés, et cuisinez le plus possible pour contrôler la quantité de sel que vous utilisez ;
> Ne salez pas les plats de vos enfants en bas âge, c'est mauvais pour leur santé, et ça leur évitera de s'habituer au sel.
 
Enfin, gardez en tête qu'il faudra du temps pour déshabituer votre palais à l'excès de sel. Cela viendra progressivement, et vous risquez de trouver vos plats un peu fades par moment. Laissez-vous quelques mois pour prendre vos nouvelles habitudes, votre corps vous remerciera !

Publié le 14/06/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."