Repeindre un parquet lui donne un coup de jeune

Votre parquet ne vous plaît plus ou a pris un petit coup de vieux ? Inutile de le changer pour un nouveau revêtement. Car en lui donnant un bon coup de pinceau, il est tout à fait possible de lui redonner une seconde jeunesse. La preuve !

Repeindre un parquet lui donne un coup de jeunePhoto: Khunaspix / FreeDigitalPhotos.net

Le parquet, c'est beau, mais comme tout le reste ça lasse. L'avantage avec ce type de revêtement pourtant, c'est qu'il suffit de le repeindre pour le métamorphoser totalement.

Quelle couleur choisir, quel matériel utiliser et quelles techniques adopter, voici nos meilleurs conseils pour un résultat sans fausse note.

Quelle couleur choisir pour du parquet ?

Que votre parquet perde de son éclat ou que vous vouliez totalement changer la décoration de votre maison, il est important de bien choisir la couleur de la peinture à appliquer.

Ces dernières années, c'est le blanc qui a la cote. Lumineux, il se fond dans la plupart des décorations et apporte beaucoup de douceur à une pièce. De plus, et contrairement aux idées reçues, le parquet blanc n'est pas forcément plus salissant.

À l'opposé, les couleurs foncées ont elles aussi le vent en poupe. Style minimaliste ou moderne, le parquet noir est désormais partout. Pourtant, ce coloris n'est pas toujours facile à assumer et on peut regretter parfois son manque de luminosité. À choisir avec précautions, donc.

Enfin, pourquoi ne pas utiliser des peintures de différentes couleurs pour créer des motifs originaux au sol ? Avec des pochoirs ou des supports, cela n'a rien de bien compliqué. Reste maintenant à trouver les coloris à associer.

La préparation du parquet

Avant de passer à l'opération peinture, il convient de préparer son parquet dans les moindres détails afin d'éviter les mauvaises surprises. Première chose à faire : nettoyer. On imagine mal en effet peindre sur une surface sale. Attention tout de même à ne pas utiliser des produits qui pourraient interagir avec la peinture.

Deuxième étape, le ponçage. Même si ce n'est pas obligatoire, le ponçage est fortement conseillé pour certains parquets, sans quoi la peinture n'adhérera pas et les irrégularités du sol empêcheront d'obtenir un résultat homogène. Si vous ne possédez pas de ponceuse, pensez à la location !

Il va sans dire que le ponçage ne concerne que les "vrais" parquets, en bois massifs. Les revêtements de sol en lames stratifiées sont souvent trop fins pour supporter cette étape.

Matériel, technique et temps de séchage

Vient ensuite le moment tant attendu, celui du barbouillage ! Choisissez une peinture spécialement conçue pour les parquets, afin d'obtenir un résultat optimal. Si vous ne souhaitez pas passer par la case ponçage, optez alors pour un produit qui vous permet de zapper cette étape. Même chose pour la sous-couche.

Ensuite, armez-vous de courage, de patience, d'un bon rouleau de peinture et commencez à peindre. Dégagez les angles d'abord avec un pinceau adapté type brosse puis peignez le reste au rouleau. Mauvaise nouvelle, une seule couche ne suffira pas et il vous faudra passer une deuxième voire une troisième couche pour un rendu satisfaisant. Si repeindre un parquet n'a rien de compliqué, cela peut tout de même se révéler alors contraignant.

Une fois le travail terminé, il faudra compter plusieurs jours de repos pour que la peinture sèche complètement. Comptez au moins 4 jours et n'oubliez pas d'aérer régulièrement la pièce, car même si la peinture est parfois sans odeur, mieux vaut ne pas trop en respirer ses effluves.

>> A LIRE AUSSI : Le parquet donne de l'éclat au sol

Publié le 04/01/2016, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"