Remettons ça sur le tapis

Plus pratique que la moquette, plus chaleureux que le carrelage, plus original que le parquet, le tapis est un accessoire de complément qui trouve sa place partout dans la maison. Portrait d'un élément de déco incontournable.

Remettons ça sur le tapisPhoto: 123RF Stock Photos

Qu’il soit noué à la main, tissé aux métiers ou fabriqué industriellement, un tapis judicieusement choisi peut donner du cachet à n'importe quel intérieur. Encore faut-il savoir l'accorder au reste de la déco et l'entretenir pour en profiter le plus longtemps possible.

Le tapis a son histoire

L’utilisation du tapis remonte aux temps des peuples nomades d’Asie centrale. Il servait notamment de couverture mais aussi d’ornement pour les tentes. Les tapis étaient alors conçus en laine de moutons ou de chèvres, noués à la main. Le tissage d’un tapis pouvait engager plusieurs tisseurs pendant une longue période (jusqu'à une année entière).

Avec la révolution industrielle, le tapis s’est démocratisé et on a oublié toute la culture et le mode de vie qu’il représentait. Cependant les tapis d’Orient ont gardé leur valeur grâce à un art transmis en secret de génération en génération. Les fameux tapis persan sont parmi les plus recherchés. Certains sont de véritables pièces de musée, comme le tapis de Pazyryk qui date du 5ème siècle avant JC. Il s’agit du plus vieux tapis au monde, doté d’une finesse de tissage exceptionnelle de 36 nœuds au cm² (25 nœuds au cm² sont considérés comme déjà remarquables de nos jours).

Plusieurs matières et plusieurs gammes

Le tissage est un art qui a été perfectionné par de nombreuses cultures. Outre les tapis persans, il existe des tapis turcs, afghans, chinois, indiens, tibétains... Chaque culture a infusé ses particularités dans ses tapis : des couleurs chaudes et colorées aux motifs de fleurs et de dragons pour le tapis tibétain, des formes géométriques complexes aux nuances de rouge fortement cuivrées pour les tapis afghans.

Il s’agit bien évidemment ici de tapis faits main avec de la laine, du coton et plus rarement, de la soie. Ces modèles sont du coup assez onéreux. C’est pourquoi on trouve désormais dans le commerce des tapis industriels faits en matières plus contemporaines. Avec cette démocratisation, on trouve des tapis de sol pour chaque pièce de la maison, que ce soit votre salon, votre bureau ou la chambre de votre enfant.

Prendre soin de son tapis

Les ennemis jurés du tapis sont les taches, les insectes et l’usure. Il faut donc faire très attention à bien choisir l’emplacement de vos tapis les plus précieux. Vous pouvez les entretenir en y passant l’aspirateur une fois par semaine. Mais attention, pas n’importe comment ! Il faut tout d’abord déterminer le sens du velours en le touchant. Il s'agit du côté doux du tapis lorsque vous le caressez. Il faudra passer l’aspirateur uniquement dans ce sens-là et éviter les mouvements de va et vient avec la brosse.

Pensez également à souvent réorienter votre tapis afin d’harmoniser son usure. Il suffit de le faire régulièrement pivoter de 180°. Enfin, pour lui faire retrouver son lustre d’avant, pensez à l’envoyer chez un nettoyeur spécialisé qui se chargera de le remettre à neuf et de lui redonner tout son éclat.

Par Emilie Parker

Publié le