Régime d'Okinawa : le secret des centenaires japonais

Sur l'île d'Okinawa, dans le Sud du Japon, on trouve un taux de centenaires anormalement élevé. Si la nature paradisiaque de ce morceau de terre améliore la qualité de vie de ses habitants, c'est surtout leur régime alimentaire qui leur permet de vivre plus longtemps.

Régime d'Okinawa : le secret des centenaires japonais

L'île d'Okinawa est connue comme un lieu de villégiature apprécié par les Japonais pour leurs vacances, comme une importante base de l'armée Américaine, mais également comme l'endroit possédant le plus de centenaires au monde !

Cela s'explique en partie par un régime alimentaire particulier, qui fait la part belle au naturel et au frais. Pour vivre plus longtemps en parfaite santé, découvrons les secrets des habitants de cette île.

15% des super-centenaires du monde

A Okinawa, on compte un peu plus d'1,2 millions d'habitants, ce qui représente à peine 0,002% de la population mondiale. Pourtant, près de 15% des personnes de plus de 110 ans (les fameux super-centenaires) se trouvent sur l'île. Un chiffre impressionnant qui a attiré l'attention de nombreux chercheurs durant ces dernières années.

Sans forcément parler des super centenaires, on compte quand même plus de 400 centenaires au sein de cette population. Cela fait 34 centenaires pour 100.000 habitants, ce qui très largement au-dessus des statistiques concernant la durée de vie mondiale.

Mais en plus de vivre plus vieux que les autres, les habitants d'Okinawa vieillissent en bonne santé. Ils sont peu nombreux à être touchés par des maladies. Cette longévité semble trouver sa source dans trois éléments principaux : l'alimentation, l'activité physique et la philosophie de vie.

Que faut-il manger pour vivre plus vieux ?

La diète d'Okinawa possède plusieurs principes, suivis naturellement par les habitants depuis plusieurs générations. D'ailleurs, les plus jeunes commencent à faire des entorses à ce régime et cela se ressent car la durée de vie des jeunes générations s'effondre. Les plats préparés, les fast-foods et un mode de vie moins sain sont les principaux responsables de ces changements.

Pour vivre jusqu'à 100 ans, il est important de manger peu de viande et plutôt de la viande blanche. En revanche, le poisson (riche en oméga 3) doit être consommé au minimum 3 fois par semaine. C'est un régime à basse calorie, faible en matière grasse, qui fait la part belle aux fruits et légumes, au soja sous toutes ses formes, ainsi qu'aux céréales et aux légumes secs. Les épices et les herbes sont également importantes, notamment le gettō à laquelle on attribue de fortes propriétés antioxydantes. Enfin, boire de l'eau, pure ou sous forme de thé, est essentiel.

En revanche, l'alcool est à bannir, au même titre que le lait et le fromage qui entraînent des troubles gastriques. On en consomme d'ailleurs très peu au Japon. Enfin, l'un des principes fondateurs du régime d'Okinawa, c'est de manger jusqu'à environ 80% de sa satiété. Vous devez finir le repas sans être sur le point d'exploser.

Sushis

La philosophie de vie, un allié santé indéniable

Quand on parle du régime d'Okinawa, on a tendance à se focaliser uniquement sur la nourriture. Pourtant, d'autres facteurs entrent en jeu et influent sur cette durée de vie inhabituelle. Il est évident que pratiquer une activité physique régulière améliorera la santé. Les exercices de Taï Chi, la pratique d'un art martial ou de la marche quotidienne favorisera la circulation sanguine et aidera à rester jeune.

Enfin, la philosophie locale semble très importante. Vivre de manière calme, sans stress, en affrontant le quotidien de façon positive fait également partie des secrets de longévité des Okinawaïens. Une citation locale gravée sur un rocher affirme que "à 70 ans, vous n'êtes qu'un enfant, à 80, vous êtes à peine un adolescent, et à 90 ans, si les ancêtres vous invitent au paradis, demandez-leur d'attendre jusqu'à 100 ans, âge auquel vous reconsidérerez la question". Une jolie tradition ancrée dans les mœurs des habitants de cette magnifique île d'Okinawa.

Publié le 18/10/2018, par Mickael

"Curieux et enthousiaste, seule la recherche d'un bien-être perpétuel m'anime. C’est pour cela qu'on vit, n'est-ce pas ?"