Pinceau ou rouleau, le bon choix pour bien peindre

Vous comptez vous lancer dans un beau projet de rénovation en peinture mais vous ne savez pas bien quel outil choisir ? Il faut pour cela comprendre les différences fondamentales entre le pinceau et le rouleau, pour que votre plan se déroule sans accroc et que l'opération soit parfaitement réussie.

Pinceau ou rouleau, le bon choix pour bien peindrePhoto: hyena reality / FreeDigitalPhotos.net

C'est bien connu, les bons outils font les bons peintres. Alors pour obtenir le meilleur résultat possible pour votre peinture, il vous faudra déterminer le meilleur accessoire adapté à votre projet.

Car la toute première garantie de votre succès va dépendre du choix de votre type de rouleau ou de pinceau, adapté non seulement à la peinture, mais aussi à la surface à peindre.


Rouleau ou pinceau, les différences à connaître

Par définition, le rouleau est l'outil le plus pratique et le plus adapté à la peinture des plus grandes surfaces, comme les murs ou les plafonds par exemple, car il couvre aisément de grands pans. Il existe cependant des modèles de rouleaux plus petits, tout à fait adaptés aux plinthes ou encadrements de portes, où il existe de larges surfaces à couvrir mais de manière plus précise. On choisira dans tous les cas un rouleau en fonction de ses poils qui doivent être adaptés au revêtement en question. Une règle de base pour choisir le rouleau est que les poils courts sont adaptés aux surfaces lisses tandis que les rouleaux à poils longs sont plus adéquats pour les surfaces plus accrocheuses.

Le pinceau, quant à lui, doit être utilisé pour peindre des surfaces plus petites où un maximum de précision est requis : encadrements, bordures, meubles... Il existe là aussi plusieurs facteurs à prendre en compte dans le choix d'un pinceau car il en existe des ronds comme des plats, en fonction de votre support et de votre peinture. La forme et les dimensions seront donc déterminées en fonction du support à peindre.

Le choix d'un bon rouleau pour peindre

Le choix d'un rouleau va dépendre de plusieurs éléments. Tout d'abord du type de support (murs, boiserie, sol, plafond, façade...). Pour les plafonds, un rouleau anti-gouttes est fortement conseillé, tandis qu'un rouleau à poils longs sera choisi pour les crépis de façade, par exemple. Dans tous les cas une longueur de poils réduite est conseillée pour une application sur une grande surface.

Ensuite, le choix va dépendre du type de peinture utilisée (glycéro, colle, crépi, acrylique, vernis…). Pour les peintures mates et satinées, un rouleau en mousse conviendra parfaitement. A l'inverse, pour les peintures brillantes, un rouleau en fibres sera le mieux adapté car il laissera peu de traces. Pour tout ce qui est vernis ou laques, un rouleau à poils demi-longs fera très bien l'affaire.

Bien choisir son pinceau

Un pinceau sera sélectionné en fonction de la surface que vous aurez à peindre : les pinceaux à poils longs, qui absorbent une grande quantité de peinture, seront tout à fait indiqués pour les plus grands surfaces. Ils sont souvent rectangulaires et plats. Le pinceau rond servira plutôt à effectuer des travaux de précisions sur de plus petits surfaces  comme les moulures, angles, fenêtres…

Les pinceaux fabriqués en soie naturelle conviennent parfaitement aux revêtements à base de solvants, car ils sont résistants à ce type de support. Tandis que les pinceaux faits de soie synthétique, et qui n'absorbent pas l'eau, sont fortement préconisés pour l'utilisation de peintures acryliques.

Enfin, pensez que c'est aussi le résultat, c'est à dire l'effet que vous voulez obtenir, qui déterminera aussi votre choix : aspect lisse aux belles finitions ou plutôt résultat brut, artisanal.

Publié le 12/11/2015, par Fabrice