Phobies : comment y faire face ?

Difficile d'être rationnel quand on parle de phobies. A la simple pensée de ce qui nous effraie le plus, le cœur s'emballe et il devient impossible de faire la part des choses. Il est pourtant possible de faire face à ses peurs.

Phobies : comment y faire face ?

Faire face à ses phobies nécessite bien plus qu'un peu de bonne volonté. Il est nécessaire de comprendre d'où viennent ces peurs, et ce qu'elles représentent vraiment. Alors seulement il sera possible de s'en débarrasser.

Aux origines des phobies

Il convient tout d'abord de prendre en compte le tempérament de chacun. Les personnes hypersensibles et ayant une imagination très développée ont plus de risques d'être sujettes à des phobies. Il est également essentiel de différencier la peur de la phobie. S'il est possible d'affronter ses peurs, il est beaucoup difficile de le faire avec une phobie, car l'émotion ressentie est excessive et prend le pas sur tout raisonnement.

Les phobies sont le résultat d'un conditionnement, le plus souvent inconscient et assimilé durant l'enfance. Si votre mère avait peur des araignées, et le répétait haut et fort, il est probable que vous aurez peur vous aussi. Pourtant, avez-vous déjà été piqué par une araignée ? Est-ce vraiment votre peur, ou celle de vos parents ?

Essayez de comprendre si vous souffrez de phobie spécifique ou complexe. La phobie spécifique touche un objet très précis (insecte, chien, hauteur…), tandis que la phobie complexe concerne l'agoraphobie (peur de la foule) et autres phobies sociales.

Comment s'en débarrasser par vous-même ?

Pour faire face à vos phobies, mieux vaut y aller progressivement. Si vous avez peur d'un insecte, commencez déjà par vous demander pourquoi. La peur ressentie est-elle proportionnelle à la raison donnée ? Et ce motif est-il rationnel et possible ?

Confrontez-vous ensuite à l'image de cet insecte, en regardant des photos ou des vidéos. Vous renseigner sur cet animal peut également vous aider à déconstruire l'image que vous en aviez. Enfin, essayez d'en voir un en vrai, et recommencez jusqu'à ce que votre terreur ne soit plus qu'une peur que vous pouvez contrôler. Sachez que vous devez rester exposé un certain temps à l'objet de votre phobie pour que votre angoisse diminue véritablement.

La méditation peut vous aider à chasser les émotions négatives provoquées par une phobie, et vous permettre de prendre plus de recul. Si vous commencez à ressentir des troubles physiques (hyperventilation, palpitations, mal de ventre) liés à votre phobie, prenez quelques minutes pour respirer profondément et chasser les peurs de votre esprit.

Enfin, il est important d'accepter la peur. Avoir peur fait partie de la vie quotidienne, et il ne faut pas craindre de se retrouver hors de sa zone de confort. Il faut au contraire se familiariser avec ses peurs, pour savoir les dépasser. Tout cela prend évidemment du temps. On ne guérit pas d'une phobie du jour au lendemain. Patience et persévérance sont nécessaires !

Les thérapies peuvent vous aider

Si vous souhaitez aller plus loin dans le traitement de votre phobie, plusieurs solutions existent. Car quand une phobie devient vraiment handicapante, il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel.

> La thérapie comportementale et cognitive (TCC) peut aider les personnes souffrant de phobies à s'en débarrasser. Elle confronte le patient à sa peur par étape, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'angoisse.

> La thérapie EMDR confronte le patient à sa phobie en lui demandant de visualiser la pire chose qui pourrait lui arriver s'il se retrouvait confronté à sa phobie. Le thérapeute aide ensuite le patient à comprendre l'exagération de sa crainte et à la déconstruire.

> L'hypnose peut elle aussi aider les personnes souffrant de phobie en revenant à l'origine de la peur et en la traitant à partir de ce moment précis.

Publié le 06/01/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."