Ouvrir sa maison d'hôtes : les pièges à éviter

C'est un rêve pour certains, une simple opportunité commerciale pour d'autres. Ouvrir sa maison d'hôte séduit et peut permettre de gagner sa vie tout en faisant de magnifiques rencontres. Mais attention ! Si vous souhaitez proposer des chambres d'hôtes, il y a certains pièges dans lesquels il ne faut pas tomber. Focus sur les erreurs les plus communes.

Ouvrir sa maison d'hôtes : les pièges à éviter

Ouvrir une maison d'hôte (et en vivre) est une activité qui attire des hôteliers en mal de reconversion mais aussi de nombreux particuliers, souhaitant donner un tournant nouveau à leur vie. Mais sous le côté authentique et convivial de l'activité se cachent des pièges inattendus.

Le résultat ? De nombreuses maisons d'hôtes qui ferment après une petite année d'exploitation. Pour éviter une telle issue, découvrons les pièges à éviter quand on se lance dans cette aventure.

Un projet mûrement réfléchi

Certaines émissions télévisées, tout comme cette envie de travailler à son compte, chez soi, ont donné une image de la maison d'hôte sympathique, mais parfois un peu éloignée de la réalité. Très nombreux sont ceux qui se lancent dans l'aventure avec un mirage en tête, sans savoir qu'ils ne sont pas prêts. De ce fait, les maisons d'hôtes qui ferment après la première année d'exploitation sont nombreuses.

Ouvrir une maison d'hôtes, avec plusieurs chambres pour accueillir ses convives, demande préparation et réflexion. Pour éviter les pièges, il est important de bien penser son projet. Il faut définir si vous voulez ouvrir une maison d'hôtes ou un gîte - deux activités différentes mais souvent confondues - il faut savoir avec qui se lancer (en couple ? Seul ? Avec des amis ?), et bien comprendre les enjeux de cette nouvelle vie.

Dans ce secteur d'activité en plein boom, les pièges à éviter sont nombreux.

Un investissement à prévoir

Avant d'ouvrir sa maison d'hôtes, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs éléments concrets. Tout d'abord, il faut quantifier (même si c'est compliqué au départ !) l'investissement en temps et en argent que représente l'activité. Si pour la partie monétaire, vous pourrez vous faire accompagner par un spécialiste financier, le temps de travail étonne parfois les nouveaux venus sur le marché. Vous passerez beaucoup, beaucoup de temps à ranger, laver, plier, préparer, et en pleine saison le rythme peut devenir éreintant. Soyez prévenus !

Si vous êtes prêts à vous investir à fond dans ce projet, d'autres paramètres sont à prendre en compte pour ne pas se planter. La localisation du lieu est capitale et vous devrez analyser le taux d'attractivité de la zone, la concurrence et les loyers. Avant même de choisir votre maison d'hôte ou de faire des travaux pour rendre votre demeure praticable, vérifiez tout : mesures, taux d'humidité, normes légales… Rien ne doit être laissé au hasard.

Ensuite, passé l'aspect technique, il faut penser à vous. L'un des pièges les plus fréquents est celui de l'impact sur votre vie privée. Vous voulez ouvrir une maison d'hôte pour plus de bien-être ? Calculez l'influence que cela aura sur votre vie de famille, c'est essentiel pour ne pas baisser les bras !

Réseau et publicité pour un projet durable

Vous êtes parés pour cette nouvelle et prêt à accueillir vos hôtes. Mais les pièges ne s'arrêtent pas à une vérification des lieux et une organisation parfaite. Il faut penser à rendre son activité pérenne.

Avant même d'ouvrir votre maison d'hôte, vous allez devoir parler du projet autour de vous, éveiller la curiosité de vos collègues, de vos amis, de votre famille, afin de pouvoir compter sur eux dès le départ. Sachez qu'il faut du temps pour se faire remarquer dans ce secteur. Contactez les maisons d'hôtes alentours pour vous faire connaître (et être suggéré aux clients quand la maison en question est full) et ne négligez pas le pouvoir des réseaux sociaux pour faire votre publicité.

En évitant ces pièges, vous vivrez certainement une aventure fantastique. C'est tout ce que l'on vous souhaite !

Publié le 12/09/2018, par Mickael

"Curieux et enthousiaste, seule la recherche d'un bien-être perpétuel m'anime. C’est pour cela qu'on vit, n'est-ce pas ?"