Objets connectés : les faux-amis de notre sommeil ?

La technologie se met au service de notre santé. Désormais les objets connectés peuvent nous aider à perdre du poids ou nous renseigner sur la qualité de notre sommeil. Mais ces assistants nous jouent en réalité de mauvais tours en nous faisant perdre de vue notre bon sens et nos instincts naturels.

Objets connectés : les faux-amis de notre sommeil ?

Les troubles du sommeil perturbent le quotidien de nombreux adultes et adolescents. Difficultés à s'endormir et réveils nocturnes nous gâchent la vie. Et si vous pensiez trouver dans les objets connectés une béquille pour retrouver le chemin du sommeil, on vous explique pourquoi vous devriez vous en méfier.

Erreurs de diagnostic et manque de fiabilité

Les troubles du sommeil ont des origines multiples. Mauvaise hygiène de vie, décalage horaire, difficultés psychologiques, si nous sommes nombreux à avoir des insomnies, nous n'en souffrons pas tous pour les mêmes raisons.

Pour mieux dormir donc, encore faut-il savoir contre quoi on se bat. Et les objets connectés ne peuvent en aucun cas apporter de réponse à cette question et encore moins nous aider à poser un diagnostic. En pensant pouvoir contrôler son sommeil avec un gadget, on finit par oublier qu'il s'agit là d'un véritable problème médical nécessitant une consultation chez un professionnel de santé.

De la fatigue, un sommeil agité, des difficultés à s'endormir peuvent cacher d'autres problèmes, aussi est-il important d'envisager de se rapprocher d'un médecin en cas de troubles du sommeil invalidants.

Ceux qui ne souffrent pas a priori de ces difficultés et voudraient simplement suivre la qualité de leurs nuits de sommeil ne sont pas non plus à l'abri de s'engager sur la mauvaise voie. Car ne l'oublions pas, ces appareils connectés ne sont pas toujours d'une grande fiabilité. Les données récoltées sont donc à prendre avec des pincettes.

La pression de la performance

Ce besoin de suivre la qualité de son sommeil révèle bien souvent une volonté de devenir la "meilleure version" de soi-même, plus performante, dans tous les domaines.

Toujours plus, toujours plus vite, parfaits dans chaque aspect de notre vie, la pression que met la société sur nos épaules est immense. Il faut être accompli dans tous les domaines, au travail où nous devons réussir une belle carrière, à la maison où nous devons à la fois être un conjoint, un parent aimant et un enfant qui prend soin de ses aînés. Il nous faut savoir jongler entre être un bon vivant et avoir une hygiène de vie irréprochable, soigner son apparence physique, cultiver son esprit... Et tout cela demande de l'énergie !

Voilà peut-être la raison qui nous pousse à vouloir contrôler notre sommeil avec des objets connectés. S'il n'y a rien d'anormal à vouloir vivre une vie épanouissante et pleine d'énergie, mais savoir prendre de la distance avec la pression de la performance est indispensable, car c'est peut-être là le premier ennemi de notre sommeil.

Le sommeil devrait être une chose naturelle

Le corps humain est une machine merveilleuse et complexe dont nous avons hélas souvent tendance à nous méfier. Il nous envoie ainsi des messages que nous ne savons plus écouter ou auxquels nous avons peur de nous fier.

Le sommeil, la faim sont des besoins naturels que le corps sait réguler. Il serait bon de s'en remettre ainsi à la nature en laissant de côté nos objets connectés. Réapprendre à aller se coucher dès les premiers signes de fatigue, garder un bon équilibre entre veille et activité, éviter de perturber l'alternance jour/nuit avec nos écrans, reprendre confiance en notre capacité à bien dormir, voilà qui devrait déjà nous aider à mieux dormir.

Et abandonner nos appareils connectés, c'est aussi apprendre à lâcher prise, accepter de ne pas pouvoir tout contrôler et réapprendre à faire pleinement confiance à nos instincts. Pas facile...

Publié le 13/05/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"