Mon carrelage aussi est éco-responsable

Quand on s'intéresse de près à la planète et au respect de l'environnement, on en tient compte dans tous les aspects de la vie quotidienne, y compris dans le choix d'un revêtement de sol. Recyclé, composite, alternatif, le futur carrelage de votre logement peut lui aussi être écologique.

Mon carrelage aussi est éco-responsable

Le critère écologique est devenu au fil des années incontournable dans le monde des travaux, tant il a pris de l'importance dans les sphères économique, politique et sociétal. Désormais, les matériaux ne sont plus choisis uniquement pour leurs caractéristiques ou leur prix, mais également pour leur empreinte écologique.

Les revêtements de sol ne font pas exception à la tendance écolo. Le carrelage, réputé comme étant un matériau relativement durable, peut selon plusieurs critères être considéré comme éco-responsable. Pour vos prochains travaux, vous en saurez plus sur les conditions pour considérer un carrelage comme écologique.

Un revêtement de sol peut-il être écolo ?

Le carrelage éco-responsable, comme tout autre matériau, se définit par le fait de prendre en considération son empreinte écologique sur la planète tout au long de son parcours de vie, que ce soit en terme de pollution à la fabrication ou à la destruction, du parcours du produit ou bien encore de l'endroit et la manière dont sont extraites les matières premières.

Par exemple, en ce qui concerne l'industrie de la céramique nécessaire pour le carrelage, on cherchera à exploiter des carrières destinées spécifiquement à la production, à éviter au maximum tous les produits toxiques (plomb, cadmium...) et également à minimiser la consommation énergétique lors de la cuisson du matériau. L'utilisation réduite de l'eau est un critère important pour l'exemple du carrelage.

Évidemment, il est toujours préférable d'utiliser des matériaux ne venant pas de l'autre bout du monde, de manière à réduire l'empreinte écologique du produit. Lors de sa fin de vie, le produit doit être le moins polluant possible et pouvoir être recyclé facilement.

De plus, le choix du mortier ou de la colle est également important, car certains produits ne sont pas respectueux de l'environnement. Il faut enfin penser à l'entretien de son carrelage pour maximiser la durée de vie du produit.

Les labels certifiant l'aspect écologique du carrelage

En plus des normes nationales comme la RT2020 incluant de plus en plus le critère écologique, des labels certifiant le parcours éco-responsable du produit peuvent vous aider à choisir votre carrelage pour vos futurs travaux.

Le plus ancien est l'écolabel, crée en 1992 : une certification européenne garantissant au client les performances écologiques du produit. Des tests sont réalisés par les cabinets indépendants durant le processus de production et l'usine est également soumise à des contrôles quant à son empreinte écologique et ses méthodes de production. Actuellement, la majorité des carrelages sur le marché ne sont pas éligibles à l'écolabel, mais l'offre reste assez conséquente.

Un autre label important dans le domaine est la norme ISO 14001, qui a été créée par l'organisation international de la normalisation pour atteindre des objectifs communs en termes de management environnemental dans les entreprises, afin de mieux répondre au défi du 21e siècle et aux demandes des consommateurs.

carrelage

Les types de matériaux pour un carrelage écologique

Les matériaux de production du carrelage peuvent être anti-écologiques par essence s'ils sont extraits de zone dites "en danger écologique". Mais c'est en général la méthode de production qui est le facteur le plus polluant, et l'empreinte écologique dépend donc du producteur. Paradoxalement, les matériaux les plus haut de gamme ont tendance à être moins éco-responsables que les solutions que nous vous présentons ci-dessous.


  • Le carrelage recyclé apparaît comme la solution la plus efficace si votre objectif est de laisser l'empreinte écologique la plus faible, mais la qualité et l'aspect peuvent s'en ressentir.

  • Le carrelage alternatif, 100% recyclable, offre des performances supérieures au carrelage recyclés en termes d'isolation. Il est composé en majorité de matière minérales (80%) et de composite.

  • Le carrelage composite : il est formé d'un mélange de résine et de carbonate de calcium. Entièrement recyclable, il est léger et élégant.

  • Le carrelage en verre recyclé : utilisant des éléments divers issus du recyclage du verre, ce type de carrelage est assez répandu chez les particuliers souhaitant utiliser des matériaux recyclés, notamment pour les salles de bains.

Certaines marques se sont spécialisées dans la fabrication de carrelage éco-responsable, nous n'allons pas faire un listing exhaustif ici mais nous pouvons citer des marques comme Refin et Mirage ainsi que la marque française Novoceram. Dans tous les cas, essayez d'identifier les deux labels indiqués plus haut, afin d'être certain de la qualité du produit voulu.

Des prix abordables pour un investissement malin

Même si les prix tendent à se rapprocher, le carrelage écologique est en moyenne plus cher qu'un carrelage classique, bien que les carrelages haut de gamme restent bien supérieurs en termes de prix qu'un carrelage recyclés, par exemple. En moyenne, le prix d'un carrelage éco-responsable se situe entre 50 et 120 € le mètre carré.

Vous n'avez donc plus aucune raison de ne pas investir dans un carrelage éco-responsable, d'autant que la tendance va dans le sens d'une maison plus verte, et cela ne pourra qu'apporter une plus-value à votre bien.

Par

Publié le

A lire ailleurs