Mangez moins de viande grâce aux protéines végétales

Le végétarisme séduit de plus en plus de Français. Et si tout le monde ne s'y est pas encore mis, nombreux sont ceux qui aimeraient au moins tenter de manger moins de viande. Les protéines végétales se présentent alors comme un allié de taille pour y parvenir.

Mangez moins de viande grâce aux protéines végétales

Les idées reçues ont la peau dure et nous sommes encore très nombreux à penser que pour avoir notre ration de protéines, il faut manger de la viande. Pourtant, de nombreux autres aliments en contiennent eux aussi. Une façon de diminuer sa consommation de viande facilement en conservant une alimentation équilibrée.

Une alternative au végétarisme

Si le principe du végétarisme séduit de nombreuses personnes, dans les faits, peu sont encore passées à l'acte. Et pour cause, supprimer définitivement de son alimentation la viande et le poisson quand on est habitué à en consommer depuis toujours n'est pas chose facile.

Mais entre tout et ne rien faire, de nouvelles voies s'ouvrent désormais. Certains consommateurs décident par exemple de manger moins de viande et de choisir de la viande provenant d'élevages où les animaux semblent être mieux traités.

Diminuer sa consommation de viande n'a d'ailleurs pas d'impact négatif sur la santé, car si elle contient des protéines, elle n'est pas la seule. De nombreux légumes contiennent en effet une quantité intéressante de protéines. Il suffit donc de remplacer plusieurs fois par semaine son traditionnel steak ou filet de poisson par un de ces légumes malins pour avoir tous les nutriments dont notre corps a besoin. Un geste éthique, écolo et santé.

Les aliments riches en protéines à privilégier

Passons aux choses sérieuses et découvrons désormais quels aliments privilégier en remplacement de la viande. Du côté des légumineuses, les pois sont des alliés de premier choix. Les pois chiches, les pois cassés, les lentilles, les fèves contiennent tous une part intéressante de protéines.

Côté fruits et légumes, foncez sur les choux de Bruxelles, le brocoli, les épinards mais aussi sur les pommes et les fruits secs.

Parmi les céréales, l'avoine tire son épingle du jeu. Mais le quinoa et le seigle ne sont pas loin derrière. On sait également que les noix ou les amandes représentent un apport intéressant en protéines.

Différence entre protéines animales et végétales

Les détracteurs du régime végétarien avancent cet argument : les protéines végétales ne seraient pas équivalentes aux protéines animales. Cette affirmation est tout à fait vraie, certaines protéines végétales présentant une teneur limitée en acides aminés.

Pour pallier cette carence, l'ANSES (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) recommande alors d'associer différents aliments végétaux ensemble. Mangez par exemple des légumineuses avec des céréales pour faire le plein de nutriments.

À noter, si vous continuez à manger plusieurs fois par semaine de la viande, des œufs, du poisson ou des produits laitiers, que ce problème ne se pose évidemment pas, puisque vous bénéficiez toujours d'un apport en protéines animales.

>> A LIRE AUSSI : Optez pour les fruits et légumes de saison

Par Carole Guidon

Publié le