Ma petite pharmacie naturelle

Fatigue, affection hivernale, maux de ventre ou migraine, il n'y a pas que les médicaments dans la vie, car les plantes ont aussi réponse à tous nos bobos du quotidien. Et on les fait directement pousser chez soi pour les avoir à portée de main dès que l'on en a besoin.

Ma petite pharmacie naturelle

Votre armoire à pharmacie ne se trouve pas dans la salle de bains, mais sur votre balcon ou dans votre cuisine ! Sauge, verveine, lavande, souci, voilà en effet des remèdes naturels insoupçonnés que l'on vous propose de faire pousser chez vous pour soigner efficacement vos maux de tous les jours.

À chaque plante ses vertus

Les plantes aromatiques que nous avons à notre disposition dans la cuisine, dans le jardin ou sur le balcon ont des vertus médicinales connues depuis des siècles. Le thym par exemple est un antiseptique et un antiviral idéal pour les maux d'hiver.

Pour les maux de ventre, il n'y a pas mieux que la menthe dont nous sommes nombreux à apprécier le goût. Elle est indiquée en cas de nausée et de troubles digestifs. Même chose pour le romarin connu et reconnu pour ses propriétés antispasmodiques.

Antispasmodique, la sauge officinale l'est aussi, mais pas seulement ! Ses vertus sont multiples et l'on peut s'en servir aussi bien pour des maux de gorge que pour des bouffées de chaleur lors de la ménopause. Le souci aussi connu sous le nom de calendula est un allié de taille également pour soulager les maux féminins, les règles douloureuses et les cycles menstruels irréguliers notamment.

La verveine citronnelle, elle, apaise les maux de l'esprit. Elle soulage l'anxiété, les états dépressifs légers et permet de chasser la fatigue. La lavande a elle aussi des effets positifs sur la nervosité et permet également de prévenir les insomnies. On peut, qui plus est, l'utiliser pour soulager une migraine.

Une culture simplissime

Posséder toutes ces plantes chez soi, c'est donc posséder une petite pharmacie naturelle à portée de main en cas de maux divers. Pour les cultiver, on se facilite la vie en achetant un plant de chaque variété en jardinerie que l'on replante ensuite en pot ou en jardinière, voire directement dans le jardin afin d'obtenir une belle plante.

On évite les engrais chimiques et on se concentre sur l'arrosage. Contrairement aux idées reçues, le risque n'est pas de laisser mourir son plant faute d'arrosage mais au contraire de le noyer en l'arrosant beaucoup trop. Avec la lavande par exemple, ayez la main légère.

Il est important de mettre ses plantes dans un endroit lumineux si elles sont à l'intérieur, sachant que certaines plantes comme le thym, la sauge ou le romarin apprécient le soleil direct. Il ne reste plus ensuite qu'à les récolter et à les consommer.

Les différentes façons de les utiliser

Après la récolte, certaines plantes peuvent être séchées, brins tête en bas, comme la lavande. Les autres pourront être utilisées fraîches ou séchées selon les préférences.

Pour profiter de leurs bienfaits, on utilisera la plupart de ces plantes en cuisine. Avant d'être des remèdes naturels, les plantes sont surtout en effet très utiles pour relever un plat. En hiver, en cas de rhume, ajoutez quelques pincées de thym à votre soupe par exemple. La sauge, le romarin, la menthe peuvent aussi être utilisés dans vos plats.

Pour les troubles du sommeil, disposez un sachet contenant des brins de lavande séchés près de votre lit. Et bien entendu, les plantes se consomment également sous forme de tisane, comme la verveine dont on boira une tasse avant d'aller se coucher pour se détendre.

>> A LIRE AUSSI : Quelle plante pour quelle infusion ?

Publié le 22/03/2017, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"