Louer un piano : facile et moins cher

Débourser plusieurs centaines d'euros pour un piano n'est pas à la portée de tout le monde, surtout quand on débute. Pour commencer en douceur votre carrière de pianiste, pensez à la location. Économique, c'est aussi un bon moyen pour tester son instrument et sa motivation.

Louer un piano : facile et moins cherPhoto: Lee

On s'imagine souvent que pour avoir un piano chez soi, il faut débourser une fortune et être prêt à sacrifier ses relations de bon voisinage. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, grâce à la location de piano. Louer un piano permet de commencer à jouer sans pression et de changer d'avis, ou non, au bout de quelques mois, en toute tranquillité. Si vous vous sentez la fibre musicale, laissez-vous tenter par l'expérience.

Ne pas perdre de place

Il existe de nombreux modèles de pianos ouverts à la location : droit, à queue, portable, numérique ou encore hybride… Selon la place dont vous disposez chez vous, vous trouverez aisément un piano de taille adéquate.

Par exemple, un piano droit numérique ne vous prendra que 1m40 de long, et 30 centimètres de large. Un piano portable est encore moins encombrant et vous pourrez le ranger facilement.

Les agences de location peuvent même vous apporter le piano à domicile, ce qui vous évite ainsi de devoir louer un camion.

Ne pas perdre d'argent

Mais le prix, me direz-vous ! Les pianos d'étude les plus simples se louent dès 35 euros par mois. Cela peut être un bon moyen de décider si vous ou vos enfants souhaitez ou non persévérer dans la pratique de l'instrument.

Certains loueurs vendent également leurs pianos, et les loyers versés peuvent être déduits du prix de vente si vous choisissez d'investir dans votre instrument au bout de quelques mois. C'est une bonne option pour les indécis qui auront ainsi le temps de se faire à leur piano.

Il vous sera même souvent possible de revendre votre piano là où vous l'avez acheté. Sachez enfin que la location d'un piano est également proposée en courte durée, pour un évènement ou un anniversaire.

Garder des relations de bon voisinage

Reste le problème des voisins. Il peut être parfois intimidant de commencer à jouer en sachant que tout votre voisinage vous entendra répéter 50 fois le même enchaînement de notes, surtout si vous n'avez pas le talent de Mozart. Cela peut être d'autant plus stressant en immeuble. Qui n'a jamais pesté contre un musicien débutant au bout d'une heure de fausses notes ?

La solution est simple : le casque. En effet, de plus en plus de pianos sont équipés d'un système permettant le raccordement d'un casque. Personne d'autre que vous n'entendra vos répétitions ! Et le son des pianos numériques se rapproche de plus en plus de celui d'un piano classique. Ces pianos sont un peu plus chers à la location, mais là encore, les loyers versés peuvent être déduits du prix d'achat. Pour les pianos traditionnels, pensez à utiliser la sourdine !

Il ne reste plus qu'à vous lancer dans votre nouvelle aventure musicale !

Publié le 03/11/2014, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."