Lithothérapie : le pouvoir des pierres

Les pierres, aussi appelées cristaux, sont utilisées depuis des millénaires pour se soigner et se protéger. Un peu perdue de vue, la lithothérapie est désormais ultra populaire mais ne fait pas toujours l'unanimité. Vertus supposées des pierres, mode de fonctionnement, arnaque ou réels effets, on fait le point sur cette pratique controversée.

Lithothérapie : le pouvoir des pierres

Sans doute vous êtes-vous déjà retrouvé dans un magasin face à un présentoir contenant d'innombrables petites pierres colorées. Revenue en grâce ces dernières années, la thérapie par les pierres fait aujourd'hui de plus en plus d'adeptes.

Et si certains ne voient qu'une médecine parallèle douteuse de plus dans cette pratique, elle apporte à d'autres ce que la médecine traditionnelle n'a su leur donner.

Les vertus supposées des pierres

On les appelle pierres ou cristaux : le quartz rose, la citrine, la malachite, la jaspe rouge ou la labradorite, pour ne citer qu'elles, auraient de nombreuses vertus. Leur vibration nous permettraient en effet d'harmoniser notre énergie pour nous apporter l'équilibre dont notre corps et notre esprit ont besoin.

Chaque cristal a ses propres vertus thérapeutiques et ses propres indications.
> Le plus connu de tous est sans aucun doute le quartz rose que l'on considère comme la pierre de l'amour. Ce cristal aurait entre autres la capacité de réduire le stress et même de consoler d'un chagrin d'amour.
> L'améthyste, pierre violette, est elle aussi très connue. Elle aiderait en cas d'addiction et favoriserait l'équilibre mental et émotionnel.
> La jaspe rouge serait l'alliée de notre énergie, aussi bien physique que psychique, et aiderait à soulager les douleurs menstruelles.
> La pierre de lune est un cristal tout indiqué pour les femmes, puisqu'elle aurait la capacité de réguler les cycles menstruels.

Vous l'aurez compris, chaque pierre renferme des vertus spécifiques qui peuvent aider à retrouver l'équilibre dans bien des domaines aussi bien physiques que psychologiques.

Choisir et utiliser les pierres

Reste à savoir comment choisir sa pierre. Et pour cela, il faut comprendre comment un cristal fonctionne. Les pierres, selon leurs couleurs et leurs vertus, sont associées à un chakra. Car si l'on peut porter une pierre comme un bijou, la garder dans sa poche, la poser sur une étagère ou méditer à proximité pour en ressentir les bienfaits, il est souvent conseillé de s'allonger et de poser le ou les cristaux sélectionnés sur le ou les chakras correspondants pour soigner les maux qui y sont rattachés.

Pour rappel, il existe sept chakras. Le chakra racine (rouge), le chakra sacré (orange), le plexus solaire (jaune), le chakra du cœur (vert ou rose), le chakra de la gorge (bleu), le chakra du troisième œil (indigo), et le chakra coronal (violet). Si vous êtes débutant, fiez-vous à votre intuition. Essayez de ressentir instinctivement les blocages, le trop-plein ou le manque d'énergie de vos chakras. Associez-y la pierre correspondante selon sa couleur, ses vertus et les maux dont vous souffrez.

Pierres
Une fois la pierre sélectionnée, suivez quelques-unes de ces règles d'or.
> Déchargez la pierre après l'achat et après chaque utilisation (en la laissant tremper une nuit dans l'eau).
> Purifiez-la à l'achat et après chaque utilisation en la passant par exemple sous la fumée de l'encens de palo santo ou de sauge blanche.
> Rechargez-la, sur un amas cristallin, au soleil toute une journée, dans la terre ou toute une nuit sous la lumière de la pleine Lune, selon le mode de rechargement de la pierre.

Vous pouvez ensuite commencer votre travail en utilisant un ou plusieurs cristaux (point trop n'en faut). Allongez-vous, posez le cristal sur le chakra correspondant et laissez faire la pierre.

La science contre la croyance

Pour certains, quartz, citrine, améthyste, aventurine et autres ne sont que des cailloux ne renfermant aucun pouvoir. Aucune étude scientifique n'a en effet permis de démontrer leur efficacité. D'autres assurent pourtant en ressentir clairement les bienfaits. Alors qui croire ?

La lithothérapie représente un risque, celui de tomber dans l'automédication et de s'isoler. Chaque problème de santé, qu'il s'agisse d'un problème d'ordre physique ou psychologique, doit toujours amener à consulter un médecin généraliste qui seul sera habilité à poser un diagnostic et à proposer une thérapie.

Une fois cette précaution prise, l'ouverture d'esprit est de mise. On peut faire l'acquisition d'un cristal dès 3 euros et on ne perd pas grand-chose à se laisser aller à en ressentir les possibles bienfaits. On peut d'ailleurs associer la lithothérapie à une autre thérapie classique. Mythologie, simple effet placebo ou véritables vertus thérapeutiques, à chacun de se forger une opinion sur le sujet par l'expérience.

Publié le 07/11/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"