Les types d'éclairage

Il existe cinq types d'éclairage distincts, dont on se sert usuellement dans une maison et que l'on choisit en fonction de ses besoins ou de ses envies.

Les types d'éclairage

L'éclairage d'ambiance désigne l'éclairage général d'une pièce, illuminée dans tout son volume. Il est souvent créé par des appliques, des plafonniers ou des halogènes. Si ce type d'éclairage possède souvent une source unique, il est intéressant et efficace de multiplier les sources en plaçant plusieurs lampes dans la pièce.

L'éclairage ponctuel se limite à un endroit particulier : la table de la salle à manger, la tête de lit, le plan de travail de la cuisine... Il s'agit donc de toute lumière dirigée sur un point précis de la pièce, laissant les autres endroits dans l'ombre. Pour ce faire, on utilise des spots ou des petites lampes sur pied, avec des ampoules à faible intensité.

Pour souligner un élément de décoration, on utilise l'éclairage décoratif. Cette éclairage ponctuel permet de mettre en relief un tableau ou tout autre objet. Il donne aussi l'occasion de mettre en valeur la surface d'un mur en pierre... A l'aide d'un spot, il est possible de modeler des volumes et de créer des ombres.

L'éclairage fonctionnel est adapté aux activités dans la maison : cuisine, lecture, bricolage... On s'en sert également dans les couloirs et les escaliers. Rarement esthétique, il a un rôle de confort et de sécurité.

Enfin, les lumières "vivantes" permettent de créer un éclairage dit "cinétique", c'est à dire en mouvement. C'est bien souvent un éclairage des plus chaleureux, comme la lumière d'une bougie ou d'un feu de cheminée. Souvent plus faible que les autres types d'éclairage, il fait rentrer de la vie dans votre maison. Attention cependant aux risques liés aux flammes : ne laissez pas une bougie ou un feu sans surveillance...