Les piscines naturelles

Rencontre avec François Bosset, paysagiste

Écologique, bucolique et tellement plus jolie, la piscine naturelle commence à compter de nombreux adeptes. Mais quels sont ses vrais avantages et inconvénients par rapport à la piscine privée traditionnelle ? Quelques explications par François Bosset, paysagiste pour la société Piscine Biologique.

Les piscines naturelles

Quel est le principe de la piscine naturelle ?
Une piscine naturelle est une alternative à la piscine classique utilisant des produits chimiques pour stériliser l’eau. Une piscine naturelle est un écosystème complet et vivant, utilisant l’ingéniosité de notre mère nature pour épurer l’eau de votre piscine. Le nerf de la guerre, pour les piscines biologiques, c’est l’oxygénation de l’eau. Pour cela, il faut un mouvement constant à la fois en surface mais aussi au fond. Dès lors, nous utilisons des matériaux de piscine classique (skimmer, pompe, refouleur …). Ce principe de mouvement s’accompagne d’un principe de lagunage (filtrant l’eau via des plantes aquatiques) représentant pour un très bon résultat 2/3 du volume d’eau de la zone de baignade. Tout cela fonctionnant en circuit fermé. C’est pour cela qu’il faut des spécialistes pour la conception d'une telle piscine naturelle.

Cela paraît plus compliqué à installer qu'une piscine traditionnelle ?
Avant tout, la conception s’accompagne d’une étude préalable : l’orientation, la place, l'ensoleillement, l'accessibilité du chantier, la topographie, ... comme pour une piscine classique. La complexité d’une piscine (si on peut appeler cela complexe) réside dans la filtration. La zone de lagunage se compose de pouzzolane (roches de lave) à 90%, les 10% représentent les plantes. Le choix des plantes est très important : celles qui vont oxygéner, créer un équilibre (écosystème), attirer des êtres vivants nettoyant l’eau (bactéries, libellules, coccinelles …). Mais elles permettront aussi d’agrémenter votre environnement.

Faut-il pour cela disposer d'un grand jardin ?
Il ne faut pas vraiment un grand jardin. Partons d’une piscine classique de 8m par 4m et d’une profondeur de 1m60 (nous sommes donc sur un volume de 51 m³). La zone de filtration fera 7m par 4m sur une profondeur égale, donc 44 m³. Pour diminuer cette taille de filtration, nous pouvons augmenter sa profondeur. Pour information, cette filtration est faite pour avoir une eau parfaite. Une zone plus petite peut convenir. Nous pouvons fonctionner avec seulement 1/3 du volume d’eau de la zone de baignade. Mais cette règle n’est pas la seule à imposer la place que doit prendre la piscine, la forme intervenant aussi sur l’encombrement (carrée, rectangulaire, organique …)

La piscine naturelle est-elle plus coûteuse ou permet-elle de réaliser des économies ?
Nous n’allons pas vous mentir : à court terme, une piscine biologique est un investissement un peu plus important qu’une piscine classique. Cela est dû à la zone de filtration à rajouter. Nous sommes actuellement entre 30.000 et 35.000 € pour une piscine de 8m par 4m avec sa filtration, livrée clef en main. Mais à long terme, vous n’avez plus de produits à acheter, une diminution des tests de pH à effectuer et vous contribuez au respect de notre environnement. Pour cela, nous développons de plus en plus les énergies alternatives (solaire, éolienne…) pour limiter la consommation en électricité. Tout cela contribuera, les années suivantes, à faire des économies par rapport à une piscine classique.

Qu'observez-vous comme tendances en matière d'aménagement, de design ?
Dans l’aménagement d’une piscine naturelle, nous pouvons jouer au niveau des formes et de la disposition : bassin en cascade, forme délirante, rectangulaire (classique), étang ... Après, le design intervient surtout au niveau des matériaux de type douche, mobilier… Nous pouvons travailler avec des artistes, des entreprises qui peuvent nous aider à créer un design particulier ; cela dépend vraiment du client. La plupart des gens qui se dirigent vers les piscines naturelles le font parce qu'ils en ont assez de la piscine hollywoodienne bleue. C'est pourquoi, nous proposons des liners de couleur noire qui ressemblent plus aux étangs naturels. Nous pouvons aussi assurer l'étanchéification avec de l'argile.

Quelques mots pour conclure ?
Choisissons déjà un autre vocabulaire et prenons plutôt le terme d’étendue d’eau, d’étang, de piscine biologique, de piscine naturelle ou encore de bassin de baignade. Le concept des étangs de baignade vient des pays du nord, des étangs de montagne, où l’on se baigne en toute saison. Arrêtons donc d’être frileux et de penser qu’une piscine ne peut être utilisée que deux mois par an. Les piscines naturelles peuvent être utilisées à n’importe quel moment de l'année. Une piscine biologique, ce n’est pas un jouet que l’on s’offre, ce n’est pas une simple mode, c'est une véritable philosophie.

Merci François d'avoir répondu à nos questions.
Visitez le site : www.piscinebiologique.com