Les meilleures plantes pour un jardin zen

Il est vrai qu’un jardin zen est surtout un jardin minéral mais cela n’empêche pas de souligner la roche à l'aide de quelques plantes bien choisies. Certaines se prêtent merveilleusement bien au jeu.

Les meilleures plantes pour un jardin zen

Un jardin zen (ou karesansui en japonais) est un havre de paix, un refuge de méditation conçu pour se régénérer. Mais cet art oriental exige beaucoup de la part des amateurs, à commencer par le choix des plantes qui laisse parfois perplexe.

L’importance du choix des plantes dans un jardin zen

Pour commencer, il faut garder en tête qu’un jardin zen est ce que l’on appelle un jardin sec, un jardin dépourvu de végétation. Il est fait de roches, de gravier ou de sable, avec des ondulations dessinées au râteau pour suggérer l’élément aquatique. Toutefois, il arrive que l’on y adjoigne quelques plantes, auquel cas chacune devra apporter une certaine valeur, un symbolisme qui contribuera à sa manière au bien-être des personnes.

Le feng-shui nous déconseille les plantes trop pointues, tranchantes ou à épines. Il convient donc de bien choisir les plantes que l'on souhaite intégrer dans son jardin.

Quelques exemples de plantes

Les plantes que l’on installera dans un jardin zen doivent en respecter le « thème principal » : l’absence d’eau. Des plantes grasses, à feuilles rondes, sont conseillées. Les succulentes pour rocailles seront donc idéales, comme le Graptophytum, les Graptoveria, le Pachyphytum ou le Sedeveria.

On peut aussi penser au bambou, une plante esthétique et élégante, symbolisant la plénitude.

Le bonzaï peut vous aider à poser une belle ambiance dans votre jardin. Cet arbre miniature placé dans un pot est souvent un paysage à lui tout seul. Optez pour un arbre sobre, dans le style Ishitsuki où le bonsaï pousse sur un mini rocher, l’accent étant mis sur le minéral.

Enfin, élément végétal par excellence pour un jardin sec : la mousse. N’hésitez pas à la laisser se développer sur les rochers ou tout autour si ceux-ci sont entourés par du gravier : vous aurez ainsi l'impression d’îlots perdus dans une mer minérale.

L’entretien des plantes

Un jardin zen est conçu pour être immuable, inchangé à travers le temps et les saisons. Il ne nécessite de ce fait aucun entretien particulier, mis à part peut-être le ratissage du gravier mais même là, le geste relève plus du contemplatif qu’autre chose.

La végétation se doit d’être la moins dense possible dans un jardin zen, et il vous suffira de tailler et d’arroser régulièrement vos bambous et de prendre soin de vos bonzaïs. La mousse quant à elle doit être contenue dans un périmètre déterminé pour ne pas envahir tout le jardin. Sur un rocher, en revanche, libre à elle d’en occuper toute la surface.

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs