Le stress chez le chien : le repérer pour le soigner

Comme les humains, les chiens sont sujets au stress. Et s'il y a bien des causes possibles à cet état émotionnel perturbé, il convient d'en trouver rapidement l'origine afin de mettre en place une solution thérapeutique adaptée. Car si un stress passager ne doit pas inquiéter le maître, un stress chronique peut avoir, chez le chien comme sur tout être vivant, des conséquences désastreuses.

Le stress chez le chien : le repérer pour le soigner

Le stress est une émotion souvent passagère qui fait partie intégrante de la vie des animaux. Mais les chiens comme les humains peuvent être en proie à un stress chronique ayant un impact considérable sur le bien-être psychologique et la santé de celui qui en souffre.

Avant d'espérer le traiter pourtant, encore faut-il savoir le diagnostiquer. Voici quelques conseils pour repérer un chien stressé et les solutions pour qu'il retrouve un certain bien-être.

Les signes du stress chez votre toutou

Il ne leur manque que la parole et les animaux sont bien embêtés lorsqu'ils doivent communiquer avec nous. S'il est suffisamment attentif pourtant, le maître pourra repérer facilement les signes d'anxiété chez son animal.

Des troubles comportementaux doivent ainsi alerter. Une agitation, une tendance à aboyer et à lécher avec excès, un comportement destructeur voire obsessionnelle devraient ainsi mettre la puce à l'oreille du propriétaire. Mais un comportement inhibé, un chien qui semble mal à l'aise, qui cherche à fuir, à se terrer ou dort toute la journée doit là aussi inquiéter.

De même, la manière dont s'alimente son compagnon à quatre pattes donne un certain nombre d'indications quant à son état émotionnel. Il faut ainsi surveiller une tendance à la boulimie ou à l'inverse, une gamelle qui reste pleine pendant plusieurs jours.

Les attitudes de l'animal ne sont pourtant pas les seuls signes qui trahissent un sentiment d'anxiété. Diarrhées, vomissements, transpiration (notamment des pattes), bâillements nerveux, halètement rapide, salivation abondante et tremblements sont ainsi des symptômes classiques que l'on observe chez le chien en proie au stress.

Les causes possibles du stress chez le chien

Il n'est pas très difficile de comprendre ce qui peut causer un mal-être chez un animal. Des modifications dans l'environnement peuvent ainsi perturber. Rythme de vie brusquement chamboulé, arrivée d'un nouveau membre de la famille ou décès d'un proche peuvent être mal vécus.

Un environnement peu épanouissant va là aussi être source de stress. Un chien seul, enfermé toute la journée, qui manque de promenades et de relations épanouissantes avec ses proches aura du mal à être pleinement heureux et apaisé.

Mais on retrouve parfois d'autres causes à l'anxiété. Un chien âgé, fragilisé notamment par la maladie et en souffrance physique pourra sans grande surprise être sujet au stress. L'hérédité a aussi parfois un rôle à jouer dans son apparition.

Chien en stress

Des solutions pour remédier au trouble

Plutôt que de chercher à agir sur les conséquences, mieux vaut tenter d'agir sur la cause du stress. Proposer davantage de sorties et de jeux (emmenez-le courir à la plage !), rétablir un rythme de vie confortable pour l'animal, chercher une solution de gardiennage en cas d'absence sont ainsi des solutions à privilégier.

En cas de stress causé par une maladie ou le vieillissement, le maître doit aussi faire son possible pour rassurer son compagnon. Ainsi, lui apporter tout le confort et la présence dont il peut avoir besoin est un bon début. Mais on peut aussi redoubler d'attentions à son égard en le brossant pour le détendre ou en ayant des gestes de tendresse qu'il saura apprécier.

Enfin, des laboratoires ont développé des compléments alimentaires pouvant soulager l'animal. Certains à base de plantes, d'huiles essentielles, d'autres contenant des phéromones. On les trouve également sous forme de spray, de diffuseur ou intégrés dans des colliers.

Dans tous les cas, avant d'opter pour une approche thérapeutique, une consultation chez le vétérinaire s'impose. Car certains symptômes du stress pourraient en fait cacher une maladie à côté de laquelle il ne faudrait pas passer.

Par

Publié le