Le ramonage allie confort et sécurité

Si vous être l'heureux propriétaire d'une cheminée ou d'un poêle à bois, sachez que le ramonage du conduit d'évacuation est obligatoire. Cette pratique ne vous permet pas seulement de sécuriser votre maison. Elle rend aussi votre cheminée plus performante.

Le ramonage allie confort et sécuritéPhoto: Nicholas O'Leary

A l'approche de l'hiver, c'est le retour des corvées avec sa ribambelle de factures : entretien de la chaudière, purge des radiateurs et, pour ceux qui ont une cheminée, commande du bois de chauffe et ramonage du conduit. Mais le ramonage n'a pas pour unique objectif de vous faire perdre du temps et de l'argent. C'est une étape essentielle avant la saison froide pour éviter les ennuis et profiter au mieux de bonnes flambées.

A quoi sert le ramonage ?

Le ramonage consiste à nettoyer les conduits d'évacuation de fumée. Une tâche effectuée par un professionnel agréé qui vous fournira une attestation. Le ramonage permet d'éviter le dépôt de suies inflammables, particulièrement dangereux. Un conduit mal ramoné peut provoquer un départ de feu dans le conduit et, par suite, un incendie dans toute la maison.

Mais le ramonage vous permet également de bénéficier d'un conduit bien propre qui va faciliter le fonctionnement de votre cheminée. On dire alors qu'elle "tire" mieux. Faire ramoner votre conduit est donc essentiel pour optimiser vos feux de bois et donner du panache à vos flambées hivernales, en évitant les fumées intempestives.

Les techniques des ramoneurs

Il existe plusieurs techniques de ramonage. La plus courante est le ramonage à l'aide d'une canne à main : celle-ci frotte le long du conduit une sorte de brosse, appelée "hérisson", pour décrocher la suie et le goudron accrochés aux parois. Une pratique plus élaborée consiste à faire tourner cette brosse de façon mécanique et à aspirer tout ce qui tombe à l'aide d'un gros aspirateur, généralement placé dans le véhicule du ramoneur. Une autre technique par produits chimiques existe, mais elle n'est pas conseillée car inefficace.

Quand faire ramoner sa cheminée ?

C'est l'un des points rappelés par votre assurance si vous possédez une cheminée : vous devez procéder au nettoyage de votre conduit deux fois par an, dont une fois en période de chauffe. En général, beaucoup d'assurés font venir le ramoneur une fois par an, juste avant l'hiver. D'autres, qui brûlent 2 ou 3 m³ de bois dans la saison, se contentent d'un ramonage tous les 2 ans.

Pourtant, les risques liés à une cheminée mal nettoyée existent et de nombreux départs de feu sont déplorés chaque année. Sans compter les asphyxies au monoxyde de carbone. Comme dit l'adage, mieux vaut prévenir que guérir.

Combien ça coûte ?

Si vous habitez en France, comptez environ 50 € pour un ramonage traditionnel à la canne à main, et autour de 80 € pour un ramonage mécanique avec aspiration. Ne pas le faire vous expose à une amende de 3ème classe, pouvant aller jusqu’à 450 €.

Publié le 09/12/2013, par Guillaume

"Créateur du site et auteur de nombreux articles, je supervise aussi l'équipe de rédacteurs, pour vous faire partager nos trouvailles, nos idées, nos envies."