Le Lifi, la nouvelle alternative au Wifi

Décidément, rien n'arrête le progrès. Après le Wifi, que tout le monde utilise désormais pour surfer sur internet, chez soi ou dans un café, découvrez le Lifi, une technologie peu connue basée sur le clignotement de la lumière.

Le Lifi, la nouvelle alternative au WifiPhoto: Tristan Benninghofen

On connaît tous le Wifi, cette technologie qui nous permet de nous connecter à internet, de transférer des fichiers et d’envoyer des données rapidement, le tout sans fil. Très pratique, il est de plus en plus courant et permet une connexion dans toutes les pièces de sa maison, mais aussi dans la rue, chez des amis, au restaurant... Et bien voici peut-être son successeur : le Lifi. Encore peu répandue, cette solution innovante a plus d'une corde à son arc.

Le Lifi, qu'est-ce que c'est ?

LiFi, pour Light - Fidelity, est une nouvelle technologie en matière de transmission de données sans fil qui utilise…la lumière. Les premiers résultats probants de cette technologie datent de 2005, et c’est en utilisant des LED que les chercheurs sont arrivés à envoyer des informations numériques à partir d’une source lumineuse à un appareil nomade ou à un ordinateur.

Utiliser des LED permet au Lifi de ne plus utiliser d’ondes électromagnétiques comme le Wifi pour transmettre les données mais d’exploiter le spectre optique de la lumière à la place (entre 670 et 480 Thz précisément).

Les LED ont comme particularité de pouvoir clignoter plusieurs centaines de millions de fois, voire un milliard de fois par seconde. Cela se traduit par un débit théorique de 1 Gbit / seconde et sûrement plus dans l’avenir (là où le Wifi promet 100 Mbits / seconde).

Comment ça marche ?

Rappelons la base de l’information numérique : toute donnée numérique est stockée sous forme de bits, c’est-à-dire une suite de 0 et de 1. Vos photos de vacances, vos chansons dans votre baladeur ou encore vos films en DVD sont tous stockés ainsi. Si l’on veut arriver à transmettre tout cela sans fil, il faut donc un système capable de transmettre ces bits avec une très grande fiabilité et le plus rapidement possible pour obtenir un bon débit de transmission.

Le Lifi répond à ces exigences grâce à ses LED : allumés, c’est un 1, éteints, c’est un 0. Grâce à leur capacité à passer de l'état "éteint" à celui "d'allumé" un milliard de fois par seconde, le débit qu’ils offrent est tout simplement 10 fois plus grand qu’avec le wifi, sans que cela ne gêne l’œil humain.

Cependant, il faut bien sûr équiper préalablement son matériel informatique (et appareil mobile) d’un décodeur LiFi afin de décrypter les signaux lumineux émanant de la source LiFi pour utiliser cette nouvelle alternative.

Au fond, le Lifi c’est le Wifi en mieux ?

Le Lifi a des atouts indéniables dans sa manche, à commencer par une connectivité haut débit (indispensable à une heure où les images et vidéos prennent une place de plus en plus importante) et bien sûr une solution 2 en 1 : l'éclairage fait office de connexion internet ou de réseau local.

Mais il faut noter que les LED sont également connus pour être des solutions d’éclairages peu gourmandes en énergies, ils ne consomment pratiquement rien. On parle d’une économie de 80% sur la facture d'électricité !

Par ailleurs, le Lifi est actuellement déjà standardisé : comprenez qu’il respecte une norme précise lui permettant d’assurer une transmission normalisée des données, une interopérabilité avec les autres protocoles de transmission (Wifi, réseaux filaires, etc.), tout en respectant la sécurité des utilisateurs.

Reste néanmoins la question des interférences lumineuses en intérieur tout comme en extérieur (lumière du soleil) qui risquent peut-être de nuire à la qualité de la transmission. Et dans le cas d’une utilisation nomade chez soi, il faudra certainement investir pour équiper toute la maison car, contrairement aux ondes du Wifi, la lumière ne traverse pas les murs...

Publié le 17/01/2013, par Erwan Dutellier

"Fan de technologie et de design intérieur, j'aime les maisons et les gens qui vivent dedans."